REFLEXION

La Grande Mosquée sera baptisée Bachir Ibrahimi



La Grande Mosquée d’Alger qui  sera inaugurée, officiellement, le 20 août par le président Tebboune, sera baptisée au nom de l’imam Bachir Ibrahimi, a-t-on appris hier de bonne source. Le président Tebboune, alors ministre de l’Habitat, avait suivi de très prêt les travaux de ce monument qui devait être inauguré par l’ancien chef de l'Etat déchu, avec le nouvel aéroport d'Alger dans le cadre du lancement de son cinquième mandat. La Grande Mosquée d’Alger, qui se veut comme un monument dédié à l’Islam du « juste milieu » se déploie sur une superficie de 20.000 mètres carrés et devrait accueillir pas moins de 120.000 fidèles. Selon les Chinois, «Djamaâ El Djazair surclasse la mosquée du roi Hassan II à Casablanca, au Maroc, en tant que plus grande mosquée d’Afrique», ajoutant «alors que la grande mosquée possède une capacité totale de 120 000 personnes, sa salle de prière de 20 000 mètres carrés est conçue pour accueillir 37 000 fidèles à un moment donné.» La Grande Mosquée d’Alger «au dôme doré gravé abrite également le minaret le plus haut du monde, d’une hauteur de 265 mètres, visible de l’autre côté d’Alger. Une plate-forme d’observation est aménagée au sommet du minaret, sur 37 étages, offrant aux visiteurs une vue panoramique époustouflante sur les eaux turquoises de la mer Méditerranée le long de la baie d’Alger», a décrit une chaîne TV chinoise Djamaâ El Djazair. Selon la même source, l’édifice «comprend un parc, une place publique, un centre culturel, des logements pour le personnel, une école religieuse, une caserne de pompiers et une bibliothèque.» La chaîne de télévision a rappelé que la Grande Mosquée d’Alger construite par CSCEC, a pris «près de sept ans après avoir remporté l’appel d’offres pour le projet en 2011. La construction a débuté en août 2012.» «CSCEC a déployé environ 2 300 ingénieurs, gestionnaires de la construction et travailleurs de Chine, d’Algérie et d’autres pays africains», a précisé la même source, affirmant que «le projet a été achevé dans les délais impartis malgré des difficultés telle que la crise financière qui a frappé l’Algérie ces dernières années.»

Réflexion
Lundi 17 Août 2020 - 17:00
Lu 1406 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 23-09-2020.pdf
3.28 Mo - 22/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+