REFLEXION

LYCEE ZERROUKI A MOSTAGANEM : Des élèves encagoulés terrorisent un prof

Un enseignant vient d’être agressé par des élèves encagoulés au sein du lycée Zerrouki de Mostaganem, en plein cours, apprend-on de source sure. Mais le pire dans cette affaire qui donne froid au dos, est que les enseignants n’ont pas déclenché une grève du personnel pour dénoncer ce terrorisme qui ne dit pas son nom. Et l’administration a préféré passer l’intrigue sous silence. Mais où va l’enseignement ?!



On le sait, la violence contre enseignants se traduit parfois par des évènements tragiques et ce ne sont pas les exemples qui manquent à travers le pays pour mettre en relief cette déconcertante réalité qui est parvenue à des crimes ensanglantants. Certes, le cas vécu récemment au  lycée  Zerrouki Cheikh Ibn Eddine, n’a pas fait de bilan ni de mort, mais l’affaire vécue en cette fin de mois de février est grave et mérite d’être médiatisée pour que les choses bougent, puisqu’il a été décidé autrement à son égard. Car il s’agit d’un prof terrorisé en plein salle de cours, tout comme ses élèves d’ailleurs. En effet, au moment où le cours se poursuivait le plus normalement du monde, précise notre source, un groupe indéterminé d’élèves encagoulés, fit une entrée fracassante au sein d’une des salles du lycée. Des élèves qui étaient en plus armés de bâtons, d’après toujours la même source. Le cours s’arrêta à l’effet de cette pénétration envahissante. D’autant que les criminels, n’ont pas manqué de se comporter violemment à l’égard du professeur que toute Mostaganem et sa wilaya à travers les anciens élèves de ce séculaire établissement connaissent en tant que prof exemplaire tant en enseignement qu’en pédagogie et de par son comportement sage. Les choses ne se sont pas arrêtées là. Les crapules ont encore usé de leurs armes pour dégrader le matériel de la salle, avant de prendre leurs jambes au coup. Mais de nos temps, aux gadgets cellulaires, l’on parle d’une vidéo apparemment qui a été filmée par un des élèves présents au cours. Il n’a pas réussi à filmer l’ensemble du gang, mais il y a bel et bien une personne qui a été nettement filmée. Certes, cette dernière portait une cagoule, mais de par son mode vestimentaire, sa taille, ses chaussures, bien des détails auraient pu être ramassés. Or, ni cette vidéo n’a été utilisée à bon escient, ni d’ailleurs une plainte est venue mettre la lumière sur cette bizarre entorse à l’encontre d’un prof, d’élèves et de tout un établissement. Ce qui pousse une question à se poser d’elle-même : Pourquoi l’administration n’a-t-elle pas déposé de plainte ? A qui profite le crime ? Un élève fils d’un nabab serait-il impliqué ? Ou bien une anguille plus importante que cette suite d’idées en est compromise ?      

Ilies Benabdeslam
Mercredi 14 Mars 2018 - 19:13
Lu 1757 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 16-12-2018.pdf
2.86 Mo - 15/12/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+