REFLEXION

LUTTE CONTRE LES CONSTRUCTIONS ILLICITES A ORAN : Plus de 432 habitations anarchiques démolies



Depuis l’arrivée de l’actuel wali d’Oran, Djellaoui Abdelkader, des directives et instructions strictes ont été adressées aux différents responsables locaux de la wilaya d’Oran pour lancer des opérations de démolition des bidonvilles et autres constructions anarchiques implantées dans les différents quartiers de la ville d’Oran surtout. Ainsi   les services de la commune d’Oran en coordination avec la police urbaine et la division d’assainissement et d’hygiène ont lancé ces derniers jours, une opération de démolition des constructions illicites érigées sur des espaces verts dans les secteurs urbains, El Makkari, El-Barki et El-Othmania. Les  services de la daïra d’Es-Sénia avaient mené une opération similaire qui a touché 70 constructions illicites érigées prés du site abritant les 400 logements LPP (ex-Regency). Cette opération a été suivie par d’autres à travers l’ensemble des communes, selon les services de la wilaya qui, par ailleurs, ont annoncé des sanctions prévues par la loi à l’encontre des individus auteurs ou complices de ces dépassements. La lutte contre les bidonvilles et les constructions illicites a permis la récupération d’importantes superficies foncières dont une partie a déjà servi à la réalisation des équipements publics. Quelques mois auparavant et dans le même registre, les services de la wilaya ont procédé conjointement avec la Conservation des forêts à la démolition de nombreuses constructions illicites érigées sur les domaines forestier et agricole. Selon les données communiquées par un responsable local, 401 habitations anarchiques et précaires dont 32 carcasses ont été démolies. Dans le cadre des actions de lutte contre l’anarchie urbanistique et la prolifération des bidonvilles et les constructions illicites, plusieurs opérations similaires ont été réalisées à l’échelle locale. Parmi lesquelles une vingtaine de carcasses et six habitations achevées érigées sur des terres agricoles et des canalisations d’eau potable dans la localité Sainte Clotilde relevant de la commune de Mers El Kébir. Cette opération est la deuxième du genre après celle ayant touché 22 autres dans la commune d’El-Ançor. Une autre a ciblé 69 habitations précaires (fondations et constructions achevées et non achevées) érigées sur les hauteurs de la localité de Hessian-Toual dans la commune de Benfreha et 63 fondations dont les propriétaires ne possèdent aucun document officiel attestant de leur droit sur ces parcelles de terrain appartenant au domaine public. Les services de la wilaya ont ainsi déposé une plainte contre les personnes qu’ils accusent d’être derrière ces spéculations foncières. Une autre opération a été menée par les mêmes services ayant touché 26 constructions illicites édifiées sur des terres agricoles.  Ces constructions, situées au niveau de la ferme agricole Khemisti 9 relevant du secteur urbain de Haï Bouamama à l’ouest de la ville d’Oran, ont été érigées en violation de la loi, a indiqué la cellule de communication du cabinet du wali. De même qu’avec l’aide des citoyens les services de sécurité ont réussi à mettre hors d’état de nuire un réseau spécialisé dans l’escroquerie dont les membres ont été présentés devant la justice, explique la même source.                      

Medjadji H.
Mardi 3 Mars 2020 - 16:29
Lu 366 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 19-09-2020.pdf
3.52 Mo - 18/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+