REFLEXION

LOGEMENTS SOCIO-LOCATIFS DE FRENDA (TIARET) : La liste des 1183 logements sera connue le 16 avril

Mercredi, 26 février 2020, le wali de Tiaret, a présidé la commission des recours qui s'est tenue dans de bonnes conditions, dont l’ordre du jour était relatif à l’étude approfondie des recours visant la liste des 1183 logements sociaux de la commune de Frenda, à 50 km du chef-lieu de wilaya de Tiaret. A ce titre, ladite commission a reçu 829 recours, dont 80 ont été jugés fondés, lit-on dans un communiqué de presse, adressé à notre rédaction, par la cellule de communication du cabinet du wali.



Le communiqué indique que la commission des recours a jugé  nécessaire de faire des compléments d’enquête relatifs à 52 recours, où  28 autres sont en cours d’étude.  Elle a écarté 6 bénéficiaires et aurait retardé  l'approbation pour 9 autres, sans aucune précision, hormis que la bonne nouvelle dont l'impact reflétait une symbolique chère aux citoyens, celle de la remise des clés, coïncidant avec la journée nationale du savoir, à savoir: le 16 avril 2020. Pour rappel, cette liste des 1183 logements sociaux, est attendue depuis plus de 7 années et qualifiée par des milieux observateurs et responsables, comme étant celle de la "fitna",eu égard aux dépassements enregistrés, lors de son affichage et les événements qui ont eu lieu dans la commune de Frenda, lesquels ont été illustrés par des contestations, des sit-in, des marches pacifiques et des fermetures des sièges d'A.P.C et de la daïra, durant des semaines, comme le confirment les différents rapports des services de sécurité, tous corps confondus ainsi que les différentes couvertures médiatiques sans citer les «ordonnances" qui ont flambé les réseaux sociaux. Faudrait-il rappeler que la commune de Frenda, connait actuellement une démographie galopante d'une part et qui n'a jamais été  fait étude des milieux responsables des statistiques, d’autre part. Un segment de propositions qui n'a pas été adapté dans  les paramètres de stratégie de l'avenir. A cela, s'ajoute un exode rural non contrôlé avec d'autres statistiques de demandeurs d'emplois, eu égard à des espaces d'investissement qui ont été injectés mais sans impact. En somme, la décision du wali de Tiaret, de passer au peigne fin les recours, a été salutaire et beaucoup reste à faire au niveau de la wilaya de Tiaret, où certains services ne contrôlent pas la vérité des chiffres et la rigueur des statistiques et voire que le dossier du logement à Tiaret, est loin d’être maîtrisé, et ce en considérant l’écho des grognes populaires et la déperdition des normes de citoyenneté,...Un héritage d'une triple décennie qui a valu à cette wilaya, le paiement des affres léguées par les décideurs de ces décennies.

Abdelkader Benrebiha
Vendredi 28 Février 2020 - 15:44
Lu 280 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma