REFLEXION

LOGEMENTS SOCIAUX : Trafic de dossiers d'affectation à la daïra d'Oran

Agissant sur information, les éléments de la BRI d'Oran ont mis hors d’état de nuire 5 individus impliqués dans deux affaires distinctes d’escroquerie par l’usage de faux dans l’octroi de logements publics, a-t-on révélé lors d’un point de presse organisé au niveau du siège de la Sûreté de wilaya.



Les éléments de la brigade criminelle relevant du service de la police judiciaire d’Oran ont procédé à l’arrestation d’une femme (43 ans) sur la base d’une plainte déposée par une des cinq victimes auxquelles elle promettait des logements sociaux en leur fournissant des décisions de pré-affectations émanant des services de la daïra de Bir El Djir moyennant une somme d’argent variant entre 800.000 et 2.4 millions de DA. Ces décisions  de pré-affectations de logements publics et ordres de versement devait émaner en principe de l’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI) pour pouvoir bénéficier de logements au niveau du nouveau pôle urbain de Belgaïd, a-t-on souligné. Les investigations menées par les éléments de la brigade criminelle ont montré que tous les documents et procès verbaux administratifs en lien avec cette affaire étaient falsifiés. Les recherches ont abouti également à l’arrestation de ses deux acolytes, deux hommes, la cinquantaine, qui travaillaient avec cette dernière. Une perquisition dans le domicile de l’un d’eux a permis de découvrir un lot de faux documents administratifs dont des décisions de pré-affectations et des ordres de versement. Par ailleurs, il a été procédé à l’arrestation d’un fonctionnaire à la daïra d’Oran âgé de 48 ans en flagrant délit de corruption. Il a demandé à sa victime le versement d’une somme de 50.000 de DA comme préalable pour bénéficier d’un logement social avant qu’il ne tombe dans les filets de la police ayant mis en œuvre un plan  minutieux au niveau du quartier «Akid Lotfi» coïncidant avec une opération de relogement. Lors de son arrestation, le fonctionnaire indélicat avait en sa possession un montant de 640.000 de DA, quatre livrets de famille, 4 cartes d’identité et autres documents administratifs, dont des extraits de naissance et des photocopies de récépissé de demande de logement. Les services de la Sûreté de wilaya ont exposé, à l’occasion du point de presse, d’autres affaires criminelles qui ont été traitées durant la même période portant, notamment sur le démantèlement d’une bande de délinquants qui agressaient des citoyens à l’arme blanche ainsi que d’autres affaires de saisie de kif traité, de cocaïne et de boissons alcoolisées.

Medjadji H.
Mardi 6 Août 2019 - 19:42
Lu 1450 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 18-08-2019.pdf
3.01 Mo - 17/08/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+