REFLEXION

LEVEE DES SUBVENTIONS ETATIQUES : Bientôt, aucun soutien aux produits d’énergie!

Le soutien des prix de carburants et d’électricité vont bientôt cesser, l’état ne les subventionnera plus en 2019. Ils seront les premiers produits frappés par levée des subventions, décidée par l’état. D’autres produits suivront et cibleront les denrées alimentaires (pain, lait, huile et sucre) selon la révision du système des subventions des produits de première nécessité, envisagée par l’état.



L’État envisage de revoir le système de subventions des produits de première nécessité. « Il est clair que cela ne peut pas continuer comme ça pour une simple équité sociale. Il n’est pas normal qu’un simple citoyen ne puisse pas profiter, parfois, de la subvention par rapport à quelqu’un qui perçoit un salaire plus important », a déclaré  M. Abderrahmane Raouya, ministre des Finances, invité, hier le  lundi 2 juillet, de la rédaction de la Chaîne III de la radio nationale. Il s’est appuyé sur des études, menées actuellement au niveau de son département, qui font apparaître que les ménages, qui ont le plus bas revenu, ne profitent de certains produits subventionnés (farine, sucre, huile et blé) qu’à 7%.lors que ceux qui ont des revenus plus importants ont le double de ce pourcentage. Il faudrait y remédier. Une commission y travaille avec la Banque Mondiale. En tout état de cause, rien ne sera fait tant qu’on ne disposera pas de l’ensemble des paramètres pour la mise en place (d’un nouveau système). On ne touchera pas à la politique de subvention tant qu’on n’aura pas réglé définitivement l’identification des ménages, le montant et la manière de procéder. Cela va se faire avec l’ensemble des pouvoirs publics. Après la fin des études, on se retrouvera autour d’une table pour en rediscuter. Par la suite, une grande campagne de communication sera dirigée vers nos citoyens pour leur expliquer comment on doit y procéder. Un débat national ? Pourquoi pas. J’espère à partir de 2019 », a-t-il détaillé. Selon lui, la levée de la subvention peut concerner en premier lieu l’énergie (carburant, électricité). L’eau ? « Peut-être, mais après », a-t-il répondu à la question de la journaliste. Ces mesures semblent repondre  au  volet de la  réforme relatif à la maîtrise et à la rationalisation des dépenses publiques et tend à se concrétiser par la réalisation  d’un recensement national des revenus des ménages à bas revenus”,  qui  demeure une action  préparant la levée des subventions dès 2019.  Cette mise en route graduelle dans le cadre de la rationalisation des dépenses publiques,  parait être la nouvelle approche en matière de subventions directes et indirectes de l’État au profit des ménages. L’État va, en 2019, commencer à lever les subventions mais de manière progressive. Cette démarche a été déjà esquissée par le gouvernement : des aides financières seront remises aux ménages à bas revenus sous forme de chèque pour compenser la levée des subventions sur le lait, le pain, l’huile, le sucre, les carburants, l’électricité, le gaz et l’eau. L’abandon du soutien des prix de ces produits et services de large consommation sera ainsi effectué de manière progressive l’an prochain. ’État compte appliquer la vérité des prix mais pas de manière brutale. Ce qui laisse supposer qu’en 2019 seront levées, de manière partielle, les subventions. Le gouvernement procédera, sans doute par étapes, à une réduction plus importante des subventions en 2019 qui sera contenue dans la loi de finances 2019 avant l’abandon du soutien des prix qui seront totalement libres à partir de 2020. Ce qui veut dire que le marché connaîtra en 2019, voire en  2020, des augmentations substantielles des prix du lait, du pain, de l’huile, du sucre et des carburants, ainsi que des tarifs de l’électricité, du gaz et de l’eau.

L.Ammar
Lundi 2 Juillet 2018 - 18:11
Lu 367 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma