REFLEXION

LES PRESTATAIRES VFS ET BLS NE REPONDENT PLUS : Paris et Madrid décident de limiter l’octroi des visas aux Algériens

Paris et Madrid auraient décidé de restreindre, sans le dire, l’octroi des visas aux Algériens ! En pratique, il est devenu quasi-impossible d’obtenir un rendez-vous auprès des opérateurs VFS et BLS.



Prendre un rendez-vous pour le visa chez VFS (France) ou BLS (Espagne) est devenu une mission impossible depuis plusieurs mois pour les algérois, surtout dans le centre du pays. Les responsables français et espagnols continuent cependant d’assurer que les systèmes de réservations des rendez-vous par internet “fonctionnent” normalement. Dimanche, l’ambassade d’Espagne a publié un communiqué pour démentir “des informations erronées parues dans différents médias concernant la procédure et l’octroi de rendez-vous par l’agence BLS ainsi que l’octroi de visas par les Consulats Généraux d’Espagne à Alger”. En résumé, l’ambassade assure que la “voie traditionnelle” de réservation des visas reste toujours ouverte via la page Web de BLS” mais que la seule nouveauté est la possibilité offerte pour ceux qui ont déjà eu un visa délivré par les services consulaires espagnols au cours des deux dernières années de prendre un rendez-vous par téléphone. Le problème est que la “voie traditionnelle” ne fonctionne pas du tout. Même si BLS prévient que prendre rendez-vous est “gratuit” et qu’il faut éviter les intermédiaires, il suffit d’aller sur le site de Oued Kniss pour découvrir des offres de prises de rendez-vous payantes. Il suffit d’envoyer une photo de la première page du passeport et les intermédiaires se chargent de toute la procédure. Les offres concernent aussi bien VFS que BLS. Deux citoyens ont déclaré à huffpostmaghreb avoir utilisé les services de ces intermédiaires et ont assuré que “cela marche”. Comment ce qui n’est plus possible à des citoyens “normaux” est encore possible pour des intermédiaires et des agences de voyages? La pénurie génère une offre informelle. Ce que l’on connaît bien dans la sphère économique en Algérie s’applique également pour les visas. Ainsi que le souligne un habitué des visas Schengen français, “avec TLS Contact, on pouvait avoir un rendez-vous lointain, sur quatre mois par exemple, mais on n’a jamais vu une situation comme celle que vivent les demandeurs aujourd’hui avec VFS qui est tout simplement un refus d’octroi de rendez-vous”.  Certains n’hésitent pas à y voir une action concertée entre l’Espagne et la France en réaction à la politique commerciale protectionniste mise en place par le gouvernement algérien. L’explication laisse dubitatif, mais il semble bien qu’il existe une politique non déclarée (ou non assumée) de restriction drastique d’octroi des visas qui ouvre la voie à toutes les interprétations.

Ismain
Lundi 28 Mai 2018 - 17:43
Lu 1234 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 19-08-2018.pdf
3.95 Mo - 18/08/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+