REFLEXION

LES NAISSANCES SONT EN BAISSE : L’Algérie compte 43 millions d’habitants

Le nombre d’habitants de l’Algérie est passé à 43 millions le 1er janvier 2019, contre 42,2 millions le 1er janvier 2018, selon les chiffres de l’Office national des statistiques (ONS) diffusés ce mardi 28 mai via l’agence officielle.



La population résidente en Algérie était de 42,578 millions de personnes au 1er juillet 2018 et le nombre des naissances vivantes avait atteint 1,038 million, en baisse de 2% par rapport à 2017. La répartition de ces naissances vivantes par sexe donne: 104 garçons pour 100 filles, indiquent les données statistiques de l’ONS. Cette baisse du volume des naissances a affecté le taux brut de natalité qui a perdu un point, en passant de 25,40 pour mille à 24,39 pour mille entre les deux périodes de comparaison, selon la même source. L’indice de conjoncturel de fécondité a baissé de 0,1 point, pour se situer à trois (3) enfants par femme. Par ailleurs, l’accroissement naturel a atteint 845.000 personnes, avec un taux d’accroissement naturel de 1,99%, en recul de 0,1 point par rapport à 2017, indique l’Office qui précise que c’est pour la première fois, depuis 2009, que ce taux a atteint un niveau inférieur à 2%. Cette situation s’explique par le recul de volume des naissances en 2018 et par rapport à 2017 et l’augmentation du volume des décès. Globalement, l’année 2018 a été marquée par une augmentation significative du volume des décès, la poursuite du recul du volume des mariages et stagnation de l’effectif des divorces. Entamée depuis 2014, la baisse de l’effectif des mariages se maintient en 2018. Les bureaux d’état civil ont enregistré 332.000 unions, soit près de 8.000 mariages de moins par rapport à 2017. Concernant le divorce, les services du ministère de la Justice ont indiqué que 65.690 ruptures d’unions ont été prononcées en 2018, enregistrant ainsi une stagnation par rapport à l’année d’avant. D’autre part, l’ONS indique l’année dernière avait connu une quasi-stagnation du taux de mortalité infantile pour la second année consécutive. En effet, le volume des décès infantiles a atteint 21.846 cas en 2018, enregistrant un recul de près de 400 décès par rapport à l’année d’avant.

Ismain
Mardi 28 Mai 2019 - 18:58
Lu 363 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 20-08-2019.pdf
2.63 Mo - 19/08/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+