REFLEXION

LES HABITANTS INTERPELLENT LE WALI D'ORAN : Deux projets d'utilité publique rejetés à Ain Turck

La commune côtière de Ain Turck enregistre un retard flagrant en matière d'infrastructures scolaires notamment les CEM, au vu de la surcharge de leurs classes de cette importante municipalité. En ce sens, des membres de la société civile de la daïra de Ain Turck ont sollicité l'intervention de l'ex-wali d'Oran, Chérifi Mouloud, pour la réalisation d'un CEM au niveau du quartier populeux de Haï Ghrissi , au chef-lieu de la commune de Ain Turck.



Les membres de la commission du choix du terrain de la daïra de Ain Turck ont été dépêchés par le chef de la daïra sur les lieux pour choisir une assiette de terrain devant abriter la réalisation d'un CEM. Sachant bien que le terrain en question est situé en plein milieu du tissu urbain, malheureusement, le responsable de la subdivision de l'agriculture de la daïra de Ain Turck a refusé l’implantation du CEM. Un tel projet d'utilité publique a fait l'objet de refus par ce pseudo responsable qui a usé de ses fonctions pour annuler un tel projet de réalisation d'un nouveau Collège, autorisé par la direction de l'éducation nationale d'Oran. Le deuxième projet consiste à la réalisation d'un terrain de jeux  de proximité dans un terrain situé en plein milieu du tissu urbain, lequel  a  fait l'objet de refus par ce même responsable qui est en train de faire obstacle à des projets d'utilité publique sans motif valable, ni encore moins prétextant un arrêté administratif au sujet des assiettes en question. Les exemples de détournement des terrains au niveau de cette daïra sont tellement nombreux qu'on ne peut les citer tous. Il faut rappeler que l'assiette en question n'appartient pas au secteur de l'agriculture, qui n'a même pas d'acte de propriété, du fait que l'assiette en question est située en plein cœur du tissu urbain de la ville de Ain Turck. A cet effet, les résidents en compagnie des membres de la société civile de la commune de Ain Turck interpellent le wali d'Oran pour mettre un terme à ces dépassements émanant de ce responsable de la subdivision de la daïra de Ain Turck, qui impose son diktat  pour détourner ces terres, en usant de ses prérogatives pour annuler de tels projets d'utilité publique.

Medjadji H.
Samedi 2 Novembre 2019 - 16:49
Lu 448 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 23-09-2020.pdf
3.28 Mo - 22/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+