REFLEXION

LES HABITANTS EN COLERE EXIGENT LE DEGEL DE LEUR APC : Le maire de Safsaf suspendu

Après qu’il ait été placé sous contrôle judiciaire, le maire de Safsaf continuait de travailler normalement et ce, malgré les dispositions de l’article 43 du code communal qui est sans équivoque. En d’autres termes, la loi stipule que la suspension d’un maire ou autre élu intervient automatiquement et immédiatement, dès l'ouverture d'une enquête judiciaire, même si elle est préliminaire. Après plus d’un trimestre, ce n’est qu’hier que la suspension du maire mis en cause dans des affaires de gestion de sa commune, a été rendue effective, a-t-on appris .Néanmoins, la situation a déjà empiré avec des citoyens et élus qui sont sortis exprimer leur colère devant leur APC.



Le mercredi 25 décembre 2019, dans la matinée, le siège de l’ APC de Saf-Saf (au sud de Mostaganem) a  été le théâtre de manifestations massives auxquelles ont participé les habitants de divers endroits de  la commune et des élus de divers partis  composant l'Assemblée populaire communale .Selon les informations recueillies, les manifestants exigent une intervention rapide et urgente  de la wilaya de Mostaganem  afin de trouver une solution à cette  situation .Par la même, ils demandent  le déblocage  des activités du conseil municipal  qui vit une pagaille depuis l’installation du Président de cette APC à la tête de la commune de Saf-Saf. Les élus ainsi que les citoyens ,ont déclaré avoir ras-le-bol  de cette situation manquant de clarté vis a vis du blocage qui perdure avec tous les préjudices conséquents . En effet, les citoyens et élus rappellent que le maire a été placé sous contrôle judiciaire depuis le 30 septembre 2019 par le juge d'instruction prés le tribunal d'Ain Tedelès  pour contrefaçon et usage frauduleux, de fausse déclaration et abus de pouvoir. D’autre part, ce qui a suscité la colère des citoyens et alimenté les protestations,  est que le maire suspendu  a continué à exercer ses fonctions unilatéralement et illégalement, au mépris des décisions  qui ont été prises à son encontre. Cet état de fait, d’après les citoyens et leurs élus a considérablement nui au bon fonctionnement , développement et aux intérêts de la commune, dans divers aspects  notamment administratifs et organisationnels .L’ire des habitats de la Commune de Saf-Saf à, selon certains, été exacerbée par des  problèmes sociaux et les pressions psychologiques  sur des citoyens. La décision de la suspension du maire de Saf Saf vient de tomber ce qui devrait dégeler le fonctionnement de l’APC.

Zahachi Y.
Mercredi 25 Décembre 2019 - 16:46
Lu 494 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 25-02-2020.pdf
5.65 Mo - 24/02/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+