REFLEXION

LES FOURNISSEURS DE CANTINES RECLAMENT LEURS DUS : 6000 élèves privés de restauration à Achaacha

Rien ne semble aller pour le mieux à la commune d’Achaacha, près de 6000 élèves, issus des 19 établissements scolaires, sis à travers le territoire de la commune, restent privés de la cantine scolaire depuis la rentrée. Les fournisseurs refusent d’approvisionner les cantines d’écoles pour le non payement des factures des trimestres de la dernière année scolaire, avoisinant les 2 milliards de centimes, selon les déclarations de ses derniers !



En effet, depuis le 04 Septembre,  premier jour de la rentrée scolaire, aucun repas n’est servi au sein des cantines des  19 établissements scolaires de la commune d’Achaacha. Ainsi, quelque 4830 bénéficiaires et plus de 1000 autres supplémentaires demeurent à ce jour privés de la restauration gratuite au sein des écoles. Cette situation si déplorable fait  suite au non payement des factures  du premier et second trimestre  de l’année scolaire 2018-2019. Les fournisseurs depuis, ont décidé à l’unanimité de ne point servir  les cantines en produits alimentaires divers, en fruits et légumes et en pain, contraignant malheureusement les cantines scolaires de la commune à fermer leurs portes. Contacté, le maire de la commune souligne à ce sujet que l’APC  a été fermée depuis plus de 90 jours et n’a pu remettre à temps  les factures  de consommation des produits alimentaires et autres au contrôle financier  pour  se faire viser et permettre aux fournisseurs  d’être payés. Interrogés à leur tour, les fournisseurs réclament leurs dus pour pouvoir  s’approvisionner de nouveau aux grossistes  et les livrer en produits nécessaires les cantines. Notons à ce titre, que la somme impayée avoisine les 2 milliards de centimes, selon les déclarations de certains fournisseurs. Quant aux parents d’élèves, ils  exigent  que leurs enfants reçoivent leurs repas, conformément  aux mesures édictées par le ministère de tutelle, relatives à la restauration gratuite des élèves dès le premier jour de la rentrée scolaire. Malheureusement, cela ne semble plus être le cas  à Achaacha où les élèves  ne sont  pas  pris en charge sur ce plan et sont obligés  de se rabattre sur les repas froids à leurs frais, en attendant mieux !

L.Ammar
Vendredi 20 Septembre 2019 - 18:06
Lu 402 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 20-02-2020.pdf
3.9 Mo - 19/02/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+