REFLEXION

LES EMPLOYES RECLAMENT LA TETE DU DIRECTEUR : Les scandales du port de Mostaganem !

La direction de l’entreprise portuaire de Mostaganem (EPM) s’enfonce de plus en plus dans les scandales de la gestion, et la dernière sortie de colère des travailleurs scandant le départ du PDG, ne fait qu’accentuer la crise du port et mettre au pied du mur son directeur , qui devra, tôt ou tard s’exprimer devant les enquêteurs sur les affaires de terrains donnés en concession à des personnes influentes, dont le fils de Amar Saidani , gérant de la société ‘’Kayzer Locations Eurl’’ et le port sec du fils de l’ancien patron de la police, ainsi que les recrutements illicites et le favoritisme…



Tous ces scandales ont été vite étouffés par le bras long du directeur, qui se croit intouchable, allant jusqu’à limoger deux assistants à la direction générale et membres de la section syndicale de l’entreprise portuaire de Mostaganem, en l’occurrence, M. Benaissa Berber et Madame Nebia Hanifi, qui l’avaient dénoncé, il y’a plusieurs mois. Effectivement, vrai, qu’il est soutenu par une main forte à Alger, ami avec le Hirak,    est- ce que cette main forte peut résister à ce peuple qui a fait tomber les plus grands intouchables jamais inquiétés, le temps nous le dira !
  Aujourd’hui, les travailleurs de l’EPM ne s’affaiblissent pas. Des centaines de travailleurs ont marché pour dénoncer la gestion de ‘’HANOUT’’ du PDG de l’EPM et des ‘’sit-in’’ sont organisés depuis plusieurs jours devant le siège de l’entreprise réclamant la tête du PDG et l’ouverture d’une enquête. En effet, les protestataires demandent aux instances judiciaires d’engager immédiatement une enquête au niveau de cette entreprise qui enregistre selon eux plusieurs dépassements, notamment le détournement de deniers publics, et mettre un terme aux agissements négatifs et irresponsables du PDG du Port de Mostaganem notamment, les recrutements et les promotions par favoritisme et les harcèlements et les menaces contre les travailleurs qui refusent son esclavage ! ‘’ Nous exigeons une enquête judiciaire sur la gestion du directeur, notamment sur les détournements de fonds publics, les recrutements abusifs et non réglementaires, ainsi que l’affaire des concessions des terrains au profit des oligarques’’ ont révélé les protestataires au journaliste de Réflexion, tout en invitant le wali à intervenir.
Ainsi, la sonnette d’alarme est tirée par les travailleurs, et les responsables de l’Etat doivent intervenir en urgence pour sauver l’entreprise portuaire du déficit, voire, même le blocage des activités portuaires, si le ‘’duel’’ direction- travailleurs, persiste !
Notons que le volume de l’activité commerciale de l ‘EPM a enregistré une baisse de 7% durant le premier trimestre de l’année en cours, selon les chiffres avancés par le service des statistiques relevant du port de Mostaganem. Un recul de 31.000 tonnes par rapport à la même période de l’année dernière. Le volume commercial du port a enregistré jusqu’au 31 mars dernier, 413.320 tonnes contre 445.000 tonnes au premier trimestre de 2018. Les importations ont connu en cette période de l'année courante (1 janvier-31 mars) une baisse de 8 %. Egalement une baisse importante de l’importation des semences de pomme de terre (12%), des engrais (13 %), des plaques en acier (18 %) et (6%) des produits ferreux. Le volume des importations de produits agricoles, équipements, matériels, véhicules, moyens de transports ont également baissé… Ainsi avec ces chiffres alarmants qui prédisent la faillite du port de Mostaganem, n’est-il pas temps de revoir, la composante de l'équipe dirigeante, et de nommer un nouveau coach, car le match du port de Mostaganem est perdu d’avance ?!

 

Riad
Dimanche 28 Avril 2019 - 20:16
Lu 2531 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 18-07-2019.pdf
3.79 Mo - 17/07/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+