REFLEXION

LE TRANSPORT EN COMMUN, LE MAILLON FAIBLE A ORAN : Des lignes de bus sans des arrêts précis



Malgré tous les dispositifs sécuritaires  qui ont été mis en place pour réguler le secteur du transport  commun, certains chauffeurs de bus continuent à enfreindre l’élément majeur de la sécurité routière.  Selon plusieurs témoignages des usagers rencontrés au niveau des bus, nous ont avoué que les conducteurs usent d’un dictat, ne respectent plus les clients,  s'arrêtent n'importe où sans respect pour les arrêts conçus à cet effet et l'excès de vitesse qui a été plus d'une fois à l'origine de plusieurs drames ; certains de ces chauffeurs de différentes lignes et en milieu de rue font descendre les citoyens se trouvant à bord de bus leur demandant de rejoindre leurs collègues, avançant plusieurs prétextes, et  cela dans le seul but de pouvoir faire un demi-tour en sens inverse. Pire encore, certains de ces bus bien que leurs parcours sont tracés ne se gênent pas de faire fi de la règlementation en vigueur. Bien, des fois, les citoyens se trouvant à bord de ces bus se retrouvent surpris et doivent ainsi descendre avant d'arriver à la destination prévue. Une situation plus d'une fois dénoncée par les citoyens sans pour autant que les services concernés ne prennent ces doléances en charge. Mais le pire dans tout cela étant l'incident survenu la semaine passée, lorsque le chauffeur d'un bus demandera aux passants de descendre, si certains accepteront d'autres refuseront dans leur majorité des femmes, le chauffeur ne se gênera pas de proférer des injures contre une femme d'un certain âge qui tentait de lui tenir tête, sans aucun respect. Et lorsque cette dernière le menaça de le dénoncer aux éléments sécuritaires, le ton  est monté d'un cran, ce même chauffeur lui donnera son prénom lui lançant qu'elle peut donner son identité aux policiers tout le monde le connait, une réplique qui peut être lourde de conséquences, mais toutefois ne fera pas taire la dame. Toujours est-il que le reste des passants ne quittera pas ce bus parvenant à faire fléchir ce chauffeur. Mais parfois ces chauffeurs ou receveurs sont tellement agressifs que les passants descendent du bus sans commentaire. Lorsque l'on sait que plusieurs de ces bus ne répondent à aucune norme de sécurité et continuent pourtant de rouler. Entre les portes qui ne ferment pas, les chaises encrassées, la liste reste longue. Quant à l'excès de vitesse, plus d'une fois dénoncé, il a été à l'origine de plusieurs décès.            

Medjadji H.
Vendredi 6 Décembre 2019 - 16:26
Lu 327 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 05-08-2020.pdf
3.72 Mo - 04/08/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+