REFLEXION

LE SNAPEST DE MOSTAGANEM DENONCE : "2017/2018 est la pire rentrée scolaire"



Au moment où la Ministre de l’Education est sujette à une campagne des plus inédites à travers les réseaux sociaux, la rue depuis l’histoire de l’école algérienne, en raison des réformes ayant peu ou prou coulé de l’encre, le syndicat automne SNAPEST de Mostaganem monte au créneau pour juger cette rentrée scolaire comme étant « la pire », rien que sous l’angle des revendications d’enseignants.  C’est du moins ce qui ressort du communiqué sanctionnant la toute dernière assemblée de wilaya du SNAPEST dans son assemblée ordinaire, venue d’après son coordinateur de wilaya monsieur Djilali Mohamed Fouad, « évaluer la rentrée scolaire et mettre l’accent sur les préoccupations dont souffre le secteur en général et les enseignants en particulier ». Autel sur lequel, le SNAPEST dénonce plusieurs aspects ayant trait à l’exagération dans l’attribution des heures supplémentaires aux profs, la surcharge des classes, le manque d’encadrement pédagogique, l’autre manque d’encadrement administratif, insuffisance d’équipements au sein des lycées, dont ceux de, Mohamed Khemisti, Sour, Mazagran, Zerrouki, Ould Kablia, Mesra, Sidi Ali, et Achacha entre autres. Autre point relevé par le SNAPEST : le retard excessif de versement des indemnités de la promotion des examens résultant d’erreurs administratives. Tout comme l’autre atermoiement de livraison des arrêtés de promotions. Propos lequel, le SNAPEST relève un enregistrement de cas de mauvaise gestion de ressources humaines au sein de la direction de l’éducation de Mostaganem.  A cet égard d’exégètes, le Conseil du SNAPEST déplore l’état des lieux auquel est arrivé le secteur éducatif au sein de la wilaya de Mostaganem, et endosse la responsabilité à la tutelle locale qui n’a su parer à nombre de défaillances, non sans avertir le directeur de l’éducation sur certains dépassements enregistrés. Le conseil demande, par ailleurs, l’assainissement de certains services de la direction de certaines incompétences ayant servi au pourrissement de la situation. Le syndicat se dit également refuser catégoriquement toutes les tentatives d’harcèlement administratif mené par le secrétaire général de la direction et son entourage contre le syndicat qui s’autorise son droit de réponse et délègue son bureau de wilaya dans la prise de décisions nécessaires. En conclusion, le conseil sollicite l’ensemble des profs à se mobiliser autour du syndicat afin de défendre leurs revendications légitimes.             

Ilies Benabdeslam
Dimanche 24 Septembre 2017 - 18:17
Lu 565 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 21-07-2019.pdf
3.69 Mo - 20/07/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+