REFLEXION

LE PROJET PEUGEOT D’ORAN DE NOUVEAU EN STANDBY : Incarcération du patron du groupe Condor



En effet, depuis la décision du juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed de placer en détention provisoire le patron du groupe Condor, beaucoup de jeunes universitaires à Oran se sont rappelés que ce groupe fait partie de l’actionnariat du projet de montage automobile « Peugeot Citroën production Algérie, (PCPA) ».Ce projet, qui a vu le démarrage, le mois dernier, de la construction des bâtiments de l’usine implantée à Hamoul dans la commune de Tafraoui (wilaya d’Oran), a connu déjà beaucoup  de retard comme l’avait annoncé le représentant de la région Mena pour le groupe Peugeot- Citroën. Ce projet a plusieurs actionnaires algériens, à l'image de Condor, Palpa Pro et l’entreprise publique de machines-outils PMO, et la question qui se pose est de savoir si l’incarcération du patron de Condor va impacter le projet Peugeot-Citroën en Algérie. D’autres entreprises algériennes se sont retrouvées dans les mêmes situations depuis les débuts du ‘’hirak’’, avec l’incarcération de leurs gestionnaires et dirigeants, dans des affaires de corruption, de dilapidation des deniers publics, de financement occulte de campagne électorale. L’Etat a dit que la pérennité des entreprises serait assurée. Le projet va-t-il être touché après déjà des retards dans le démarrage des travaux, le groupe Peugeot saura certainement tout faire pour que le site démarre comme prévu.   

Medjadji H
Mercredi 14 Août 2019 - 19:24
Lu 847 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 09-12-2019.pdf
3.76 Mo - 08/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+