REFLEXION

LE MINISTRE DU COMMERCE EN VISITE A MOSTAGANEM : Des satisfactions et mises au point

Jeudi 14 mai 2020, la wilaya de Mostaganem a accueilli le ministre du Commerce, Kamel Rezig pour une visite de travail, où il a été reçu au siège de la wilaya par le wali, M.Abdessamie Saïdoune en compagnie du P/APW, des chef des services de sécurité, du secrétaire général de la wilaya et notamment du directeur du secteur du Commerce. Ce fut un éclairage sur la nouvelle politique du commerce de consommation domestique à mettre en œuvre.



Ce dernier a fait une présentation détaillée du secteur  en question, ainsi que des mesures prises au niveau de la wilaya par le comité  de wilaya de la coordination des activités sectorielles dans le contexte de la lutte contre l'épidémie de Coronavirus , le ministre a visité, dans le deuxième point ,le marché couvert du centre où il a remarqué l'abondance de produits alimentaires pendant le mois sacré du Ramadan. Il en a profité pour discuter avec des commerçants qu’il a incité au  maintien de  la stabilité des prix.  Comme  dernier point de sa visite, le ministre s’est rendu au niveau de l’hypermarché UNO où il a inspecté les différents rayons du centre commercial et examiné les prix des différents articles et produits. Au cours de cette visite, le Ministre a informé le Directeur du commerce de la nécessité de poursuivre et d'intensifier la surveillance ainsi que la lutte contre les spéculateurs pour garantir la disponibilité de toutes les denrées alimentaires sur les marchés. Il a également appelé les commerçants à respecter les mesures préventives pour endiguer la propagation de la maladie du Covid 19 sous peine de  sanctions pouvant entrainer la fermeture temporaire de l’établissement ou espace de vente du commerçant fautif. En outre, répondant à certains attentes, le Ministre a indiqué que le Secteur du Commerce d’aujourd’hui a évolué vers la transparence de la vérité des prix, la traçabilité, la qualité  du produit et sa disponibilité précisant, par la même, que désormais, tout commerce sera assujetti à la possession du registre de commerce et que toute transaction commerciale sera justifié par la facture au risque de confondre le commerçant en tant que spéculateur. Sur le plan de l’investissement sur les infrastructures commerciales, M.Kamel Rezig a été très clair et net à savoir que l’Etat ne les gère plus et c’est une expérience douloureuse par laquelle elle se trouve actuellement sur les  bras quelque 4621 Marchés construits sur fonds publics et affectés a des bénéficiaires qui les ont boudé. Selon le Ministre du Commerce il n’est plus toléré de commerce informel car l’Etat accompagnera les commerçants en règle vers un commerce digne et accompagnera les autres vers une facilitation d’obtention du registre de Commerce en vue d’une officialisation de leur statu de commerçant. Il a rappelé que l’Etat, par biais du Ministère du commerce et des autres institutions concernées, à ce que la possession d’un registre de commerce et de la facture, restent les seuls piliers fondamentaux de l’exercice de toute activité de commerce et/ou de production. Sur le registre de l’assainissement, Il a fait remarquer cependant qu’après le Ramadan, son département ministériel va s’attacher à revoir les circuits empruntés par les filières problématiques  comme celui des viandes par exemple car leurs prix à la consommation dépassent le seuil de tolérance raisonnable et privent le citoyen moyen d’accéder à certains aliments essentiels qui ne relèvent pas du luxe.

Younes Zahach
Vendredi 15 Mai 2020 - 18:29
Lu 3141 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 23-05-2020.pdf
5.1 Mo - 22/05/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+