REFLEXION

LE MINISTRE DES MOUDJAHIDINE DEPUIS AIN TEMOUCHENT : "Nous œuvrons à restituer les crânes de Chouhada "

Lors de sa visite à Ain Témouchent, en présence de la famille révolutionnaire et les autorités locales au colloque national sur le parcours du Moudjahid Belhadj Bouchaid, le ministre des Moudjahidines M.Tayeb Zitouni, a évoqué le sujet des crânes de chouhadas en déclarant :"nous œuvrons à les restituer pour les réinhumer".



En effet, le 1er colloque national sur le parcours du combattant Belhadj Bouchaib s’est ouvert avant-hier à Ain Témouchent en présence du ministre des Moudjahidines,Tayeb  Zitouni, qui a déclaré que le défunt moudjahid Belhadj Bouchaib, membre du "groupe des 22" est un symbole et une personnalité historique connue pour être un militant sage et engagé ayant choisi d'être aux premiers rangs du sacrifice. Le moudjahid Bouchaib dit "Si Ahmed" fut l’un des artisans de la glorieuse Révolution de novembre 1954 qui a bravé l’oppression coloniale, la privation et la torture que nul ne peut supporter, a ajouté le ministre dans son allocution d'ouverture du premier colloque national sur le parcours de ce combattant, organisé au centre universitaire baptisé en son nom à l'occasion du cinquième anniversaire de sa mort. Après avoir donné un bref historique sur le parcours militant de Belhadj Bouchaib, le ministre a souligné que la commémoration de ces anniversaires à la gloire du million et un demi-million de chouhada "concrétise le valeureux message du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et confirme la fidélité au message du 1er novembre 1954." Le colloque, auquel ont assisté des moudjahidine, a été marqué par la projection d'un documentaire retraçant la vie et le combat de Belhadj Bouchaib. Par ailleurs, le ministre a présidé une cérémonie de réinhumation des ossements des chouhada Belaidi Mohamed et Belaidi Attallah au carré des martyrs d'El Amria. M. Zitouni a rappelé quatre dossiers ayant trait à l'époque de colonisation française dont ceux de l'archive se trouvant en France, des disparus, des indemnités aux victimes des essais nucléaires françaises dans le Sud du pays et de la restitution des crânes des martyrs de la résistance algérienne qui se trouvent au musée de l’homme de Paris. A ce propos, il a déclaré que plus de 2.000 disparus ont été recensés lors de la guerre de libération nationale et que des propositions ont été présentées pour indemniser les victimes des essais nucléaires françaises et les dégâts causés à l'environnement.

Ismain
Lundi 23 Janvier 2017 - 18:31
Lu 303 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma