REFLEXION

LE MAIRE, SON EPOUSE, LE SG, UN ENTREPRENEUR, 2 ELUS ET UN HOMME D'AFFAIRES, ARRETES : 45 milliards de cts détournés à l’APC d’El-Kerma

Pour avoir attribué des assiettes foncières devant abriter des projets fictifs d'investissement, de l'ordre de 45 milliards de cts, le maire de l’APC d’El Kerma, son épouse , le secrétaire général de l’APC, deux élus, un entrepreneur et un homme d’affaires , viennent d’être arrêtés par les éléments de la brigade économique et financière de la sûreté de wilaya d’Oran.



Dans le cadre d'une vaste enquête d'investigation et de corruption, les éléments relevant de la brigade économique et financière de la sûreté de la wilaya d’Oran, ont procédé hier matin à l'arrestation de six personnes dont l'actuel P/APC d'El-Kerma en compagnie du SG, de deux élus, d'un chef d'entreprise locale et d'un homme d'affaires d’Ali Haddad incarcéré à la prison d'El-Harrach. Après une série de perquisition, effectuée aux bureaux de la commune d'El Kerma et aux domiciles des intéressés, ont permis la saisie de 12 véhicules luxueux d'un montant de 10 milliards de centimes,  des documents officiels et des fausses factures. Il est reproché à ces six personnes, dont une femme , parmi lesquelles, le maire et son épouse pour ne pas citer de nom, en compagnie de deux élus, un chef d'entreprise et un homme d'affaire d’Ali Haddad soupçonné dans les affaires d'attribution des assiettes devant abriter des projets fictifs d'investissement de l'ordre de 45 milliards de cts. Selon les  informations recueillies auprès des réseaux sociaux, les motifs  d’accusation suivants : détournement de deniers publics, utilisation de deniers publics à des fins personnelles, faux et usage de faux en écriture publique, passation de contrats contraires à la législation et attribution arbitraire des assiettes de terrain d'une importante superficie à l'homme d'affaire Ali Haddad incarcéré à la prison d'El-Harrach et dont l'affaire suit toujours son cours. C’est la deuxième affaire du genre révélée en l’espace d'un  mois environ après celle de Bir El Djir. Celle-ci avait également concerné le détournement et le trafic de pièces de rechange de véhicules de service et s’était soldée par l’arrestation et la présentation au parquet d’un responsable du service des moyens généraux. Pour ainsi dire, cette municipalité était entachée par plusieurs irrégularités notamment le détournement des deniers publics et  l'abus d'autorité avec la complicité de l'actuel membre du protocole du wali d'Oran, pour ne pas citer son nom, originaire de la ville d'El Kerma et qui activait dans des affaires scrabreuses d'investissement avec le maire, n'a pas été cité dans cette affaire pour des motifs inconnus. Il faut rappeler aussi que 12 membres élus de cette importante municipalité ont dernièrement dénoncé la mauvaise gestion, tout en observant un Sit-in devant le siège de l'APC en guise de protestation suivi d'un retrait de confiance contre l'actuel maire qui voulait imposer sa loi. Tous les mis en cause vont être poursuivis et traduits devant le magistrat instructeur près le tribunal de la daïra d'Oran pour les chefs d'inculpation retenus contre eux. Affaire à suivre

Medjadji Habib
Dimanche 2 Juin 2019 - 18:32
Lu 2727 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 16-10-2019.pdf
3.37 Mo - 15/10/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+