REFLEXION

LE JEU DE LA ‘’BALEINE BLEUE’’ TUE 4 ENFANTS EN ALGERIE : Ce jeu qui tue les enfants algériens !

Le sinistre jeu « blue whale » (baleine bleue), qui a déjà fait trois victimes à Sétif, continue de faire des victimes en Algérie, avec cette fois-ci deux autres morts à Béjaïa. Il s’agit de deux lycéens se sont suicidés hier vendredi à Bejaia. Bilan : 4 morts et une adolescente dans un état comateux !



Le bilan du jeu morbide «blue whale challenge» continue à s’alourdir en Algérie. Après les deux enfants qui se sont donnés la mort par pendaison, une adolescente âgée de 17 ans se trouve dans un état comateux à Ain-Oulmène, dans la wilaya de Sétif, deux Lycéens, âgés de 15 ans et 16 ans, se sont donnés la mort par pendaison, à Sidi Aiche dans la wilaya de Béjaia. Les deux élèves auraient accepté l’ultime challenge du macabre jeu «blue whale challenge» qui consiste à se donner la mort par pendaison ou se jeter du haut d’un pont ou d’un immeuble. La jeune adolescente qui se trouve dans un état comateux, selon des sources, qui était à la 27ème étape du jeu, a été découverte par son père en train de se taillader le bras. Elle tente de se suicider en avalant une grande quantité de comprimées en contestation contre son parent qui lui a enlevé son smartphone. Elle a été transférée en urgence à l’hôpital d’Ain Oulmène. Le 16 novembre dernier toujours dans la wilaya de Sétif, un enfant de 11 ans s’est donné la mort par pendaison, et un autre enfant âgé de 9 ans a été découvert pendu à Ain Oulmène. Rappelons que ce jeu destiné exclusivement aux adolescents, créé par un jeune russe et qui s’est fait connaitre sur le réseau social russe VK.com, consiste à réaliser 50 défis dont le dernier est de se donner la mort. Les adolescents qui s’inscrivent sur les groupes du jeu sur les réseaux sociaux comme facebook, sont assignés à un administrateur qui leur donne des défis à accomplir comme se taillader les bras, se pincer les oreilles, ne parler à personne … Etc. L’administrateur leur demande de se prendre en photos et les envoyer comme preuves, celles-ci seront publiées sur le groupe, aimées et partagées par les autres membres, ce qui encourage les candidats à aller jusqu’au bout des 50 challenges, en se suicidant.

Ismain
Vendredi 8 Décembre 2017 - 17:14
Lu 10916 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma