REFLEXION

LE DIRECTEUR DE LA SDO (SONELGAZ MOSTAGANEM) A REFLEXION : Vers des mesures coercitives contre les mauvais payeurs!

Lors un bref entretien, accordé à « Réflexion », le Directeur de la société de distribution-Ouest de la Sonelgaz de Mostaganem, M.Abdesselam Touabti, a livré un aperçu sur deux points importants qui ont une influence capitale sur le fonctionnement de l’Entreprise et sur ses abonnés, en cette fin d’année 2019.



En pareille saison hivernale, pluie et rafales de vent sont accompagnées de coupure d’électricité dans certaines régions, M.Abdesselam Touabti a saisi cette occasion pour véhiculer un message très, très important concernant la perturbation d’électricité et les créances qui sont deux problèmes liés entre eux. Même s’ils n’apparaissent pas comme tels, en réalité  ces deux problèmes sont indirectement liés ».  S’agissant des perturbations du courant dans le réseau Est, M. Touabti a indiqué que : «  elles sont dues essentiellement pour  trois (3) causes principales: la premièrement tient au fait que le côté Est de Mostaganem (Stidia, Mazagran, Fornaka..) est en face de la zone du complexe industriel d’hydrocarbures produisant une certaine pollution aérienne. Le courant atmosphérique transporte alors des particules polluantes  qui viennent directement par la façade maritime se déposer sur les isolateurs des pylônes du réseau électrique .Résultat : des courts-circuits qui sont à l’origine des coupures en question et il faut un entretient de ces isolateurs, par des lavages quasi permanents. C’est une opération difficile et coûteuse que nous faisant mais autant que peut se faire. Dans ce contexte, le directeur de la SDO-Sonelgaz a fait savoir que : « deuxièmement, une autre e des principales causes est qu’il y a beaucoup d’agressions du réseau d’alimentation électrique .Ce sont les constructions qui se font, soit au-dessus, soit en dessous des lignes électriques et c’est un phénomène qui agit directement sur la qualité de nos prestations de services. ». Le Directeur Touabti a précisé que la continuité et l’amélioration du niveau de la qualité de prestation de services (renouvellement de lignes vétuste, entretien et remplacement  de postes transformateurs…)  à un coût financier  et c’est : «  la troisième cause justement. Par exemple, en 2018, plus de 35 milliards de cts ont été dépensés, dans ce chapitre, par la Sonelgaz ‘’SDO de Mostaganem’’ alors que pour 2019, le budget qui a été alloué à ce chapitre d’amélioration de la qualité de services n’est plus que 18 milliards de Cts. Quant aux créances impayées qui sont passées de 1,5 milliard de DA à 1,8 milliard de Da, en 2018, M.  M.Abdesselam Touabti dira que « à ce jour, les créances dépassent la barre des 150 milliards de cts dont 100 milliards de cts pour les privés et à 58 milliards de cts pour les APC. Par exemple, a-t-il indiqué, Mostaganem : plus de 11,4 milliards, Aïn Tedelès : plus de 5,8 milliards de cts, Sayada : plus de 4,3 milliards de cts, Hadjadj : plus de 4,1 milliards de cts, Sidi Lakhdar : plus de 3,2 milliards de cts et Stidia : plus de 3,2 milliards de cts…Pour le recouvrement des créances, le Directeur de la SDO déclare : ‘’nous privilégions d’abord la solution à l’amiable ensuite ,la voie judiciaire et c’est le cas déjà avec quatre (4) APC ; en cas de non-paiement et au pire des cas, nous seront obligés de recourir à l’interruption de la fourniture d’électricité et ce, conformément à l’article 85 et 89 du Décret exécutif 10-95 du 17 mars 2010  ». Et les mauvais payeurs auront à y réfléchir’’, a-t-il averti.

Younès Zahachi
Samedi 16 Novembre 2019 - 15:38
Lu 1870 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 05-12-2019.pdf
3.37 Mo - 04/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+