REFLEXION

LE BASSIN LAITIER DE BORDJIA PASSE AU STADE EXPLOITATION : Réception de plus de 400 vaches laitières

Le wali de Mostaganem s’est rendu mardi dernier au bassin laitier de Bordjia pour s’enquérir de l’état de ce fameux projet lancé en 2016. Ce dernier prend vie pas à pas et dispose déjà de plus de 400 vaches laitières, qui ont été réceptionnées récemment.



Le wali de Mostaganem , M. Rebehi Mohamed Abdenour  a effectué  hier,  mardi 28 Mai 2019  une visite d’inspection et de travail  au parc industriel d’El Bordjia   pour  s’enquérir  de l’état  d’avancement  de la réalisation  du projet  du bassin laitier tant attendu depuis 2016. Ce dernier  semble prendre vie  pas à pas par  la réalisation de plusieurs exploitations laitières. Au cours de sa visite, le chef de l’exécutif  s’est rendu à  3 exploitations en phase production de différentes tailles.  La première  a reçu  sa cinquantaine  de vaches en première phase,  puis  150 autres  et  compte  aujourd’hui  416 vaches.  Il est à noter que le bassin laitier et un méga projet avec une assiette de 1881 hectares avec  un nombre de 287 dossiers déposés dont  le  nombre de projets déjà retenus en phase de réalisation et d’exploitation s’élève à  37 unités agricoles ,ce dit  projet a  pour objectif  d’acquérir un cheptel  bovin de 4000  vaches pour une production annuelle de 20 millions de litres/an avec la création qui avoisine les 1000 emplois permanents.  La finalité de cet objectif est de diminuer la facture d’importation en poudre de lait qui est de 1,5 milliard de dollars.  Notons également à ce sujet  que ‘’ Mosta Boustane’’  qui est déjà opérationnelle,  a déjà reçu un nombre important de vaches pour atteindre d’ici peu les   416 vaches laitières et avec la mise à bas des génisses  importées,   le chiffre va doubler pour atteindre les 800 entre vaches, génisses et veaux. Ce qui est important pour cette unité agricole, qui  vient de se lancer  dans la production de lait, est la qualité’ des installations entre hangars, nurseries, et équipements et machine pour extraction du lait. Une nouveauté a attiré l’attention de la délégation présente sur les lieux, c’est la culture hors sol, plus connue sous le nom de culture hydroponique  pour la production de l’orge fourragère vert permettant d'obtenir 7 kg d'alimentation animale à partir d'un (1) kg d'orge cultivé dans un délai ne dépassant pas les 7 jours, Cette technologie peut même produire sur 50 m2 l'équivalent de ce qui est cultivé sur 40 hectares avec la méthode conventionnelle cela va contribuer au développement de la filière lait en Algérie  car pour les vaches  laitières, l’orge fourragère demeure  un aliment essentiel pour la qualité et la productivité du lait.  Rappelons  que  l’exploitation agricole dispose d’une branche arboricole dont les agrumes,  fruits (pèche plate), grenadiers et oliviers, et une autre partie pour la production de plants (pépinière) avec une production pouvant atteindre les 700.000 plants/an. En dernier, le wali  a mis l’accent  dans son allocution sur toute l’aide qu’a fourni l’Etat aux investisseurs du domaine laitier et a  rappelé  que la wilaya procèdera à la récupération de 630 hectares concernant 22 investisseurs qui n’on jamais mis en réalisation leurs projets, et que tout  investisseur qui ne met pas en application son projet se verra retirer la concession qui lui a été attribuée ,la terre sera à celui qui la travaille !

Naboussi Belayachi
Mardi 28 Mai 2019 - 18:58
Lu 1624 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 16-10-2019.pdf
3.37 Mo - 15/10/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+