REFLEXION

LAGHOUAT : Le président de l’APC de Hadji-Mechri limogé



Le Président de l’Assemblée populaire communale (P/APC) de Hadj-Mechri, Ahmed Mustapha, a été démis de ses fonctions, pour faire l’objet de poursuites judiciaires, ont indiqué  les services de la daïra de Brida (wilaya de Laghouat). Cette mesure a été prise appliquée en vertu d’une correspondance émanant du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, et sur ordonnance du wali de Laghouat, Abdelkader Bradai. La procédure, intervenant en application de l’article 43 du code communal portant suspension du P/APC pour poursuites judiciaires, a été prise à l’encontre de cet édile poursuivi pour abus de fonction, octroi d’indus avantages lors de précédent mandat, a expliqué à l’APS le chef de la daïra de Brida, Issam Baïya. Selon le même responsable, la poursuite judiciaire de P/APC en question n’est pas l’unique motivation de son limogeage, mais que des rapports administratifs sur le développement dans la collectivité de Hadj-Mechri ont montré, par ailleurs, que le processus «n’est pas à la hauteur des attentes de la population locale».

Nadine
Vendredi 31 Janvier 2020 - 16:07
Lu 419 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 28-10-2020.pdf
3.45 Mo - 27/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+