REFLEXION

LA STIDIA OFFRE UN NOUVEL EXEMPLE POUR UN ENVIRONNEMENT SAIN : La campagne du samedi vert, c’est toutes les semaines !



Doucement mais surement, La belle Stidia redore son blason d’environnement longtemps négligé. Et chaque Samedi que Dieu fait, une action de volontariat est organisée quelque part à travers la ville où ses jolies contrées campagnardes, pour nettoyer, astiquer, débroussailler, en présence du maire et ses élus qui n’hésitent pas à se défaire de leur cravate pour mettre la main à la pâte, pour arriver à dessiner une commune saine, belle et propre, d’ici le mois de ramadan. A l’issue de sa prise de fonction, l’Assemblée populaire de la commune de La Stidia, a vite adopté un nouveau concept pour assainir son environnement longtemps négligé, par souci à son image de marque. La nouvelle APC de La Stidia qui s’avère au fil des semaines le meilleur exemple en matière d’environnement, table par le biais de son travail environnemental sur une commune saine, belle et propre d’ici le mois de ramadan. Mais comme les budgets octroyés pour la protection de la nature sont souvent bien maigres et les structures ont besoin de soutien ; l’idée fut alors, il y a quelques mois, de procéder au travail volontaire que même les élus ont approuvé pour donner le bon exemple au reste de la société. Depuis, la ‘’touisa’’ n’a pas cessé de faire parler d’elle à travers ses belles et hospitalières contrées campagnardes tout comme à travers les quartiers du chef-lieu de la commune, au moment où beaucoup d’observateurs passifs tergiversaient sur l’essoufflement du bénévolat. Or, l’abnégation d’élus exemplaires dont recèle l’APC de La Stidia pour une fois, fait que tout le monde les aperçoit à l’hôtel durant les jours de semaine, mais aussi durant le weekend sur le terrain. Le cas du maire en personne qui, à l’instar de ses commissionnaires et adjoints, n’hésite pas à se défaire de son costume et sa cravate pour mettre la main à la pâte. Comme durant le tout dernier « Samedi Vert » de ce 10 Mars 2018 qui a élu domicile à la Cité du 20 Août. Elagage des ficus, désherbage, ramassage des détritus, plastiques, paquets de cigarettes, cannettes, etc. Les enfants de la cité y étaient présents. Mais malheureusement, contrairement aux bénévolats des semaines passées, les hommes qui se cachaient derrière leurs fenêtres, ont brillé par une absence injustifiée. Ce qui a poussé monsieur Bouzekri à s’exprimer ainsi : « Beaucoup de gens croient en nous voyant nous autres élus ainsi que beaucoup de fonctionnaires de la mairie en train de nettoyer les rues et les cités, que nous ne faisons que notre travail payé. Or, il est temps que la population du village prenne conscience que le bénévolat que nous assurons, n’est autre qu’une œuvre d’écocitoyenneté en dehors de la fonction, pour justement apprendre à notre génération montante l’utilité de l’entraide, de la propreté et du bénévolat qui font l’essence de notre paisible et belle religion ». L’autre incontournable amoureux de la nature, Dr Allel, ajoute à l’égard des bambins qui l’assistaient : « c'est de cette façon que vous apprendriez à embellir votre ville, et c’est par des responsabilités pareilles que vous y arriverez ».  Et d’ajouter : « Leurs espaces leurs appartiennent, l'Algérie leur appartient, ils doivent sauvegarder l'Environnement, pour les générations futures ... ils ont bossé de tout cœur aujourd'hui, je pense sincèrement que le changement c'est eux ! »                 

Ilies Benabdeslam
Dimanche 11 Mars 2018 - 19:51
Lu 324 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 17-01-2019.pdf
3.37 Mo - 16/01/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+