REFLEXION

LA PANDEMIE DU CORONAVIRUS PRISE A LEGERE : Les instructions du premier ministre bafouées à Mostaganem

Le téléphone de la rédaction du journal n'a pas cessé de sonner toute la matinée d’hier, plusieurs employés (ées) ont fait part de leur mécontentement envers de certains ‘’patrons’’ d’institutions étatiques, qui ont refusé de les libérer, des mères employées avec enfants à bas âge à charge et des employés malades chroniques , comme le stipulent les directives du 1er ministre… l’agence foncière avait brillé hier par sa désobéissance à cette instruction, malgré qu’elle faisait semblant d’afficher ladite instruction en public.



Les instructions données par les pouvoirs publics aux responsables locaux  pour la continuité du service pour éviter la propagation du coronavirus ont été bafouées ce dimanche 22 mars par beaucoup d’APC à Mostaganem, notamment au chef-lieu de la wilaya. D’interminables files d’attente et même des bousculades ont été constatées devant plusieurs administrations à travers la wilaya. Aussi des réunions regroupant plusieurs personnes ont été malheureusement tenues malgré les consignes d’éviter tout rassemblement de fonctionnaires et l’arrêté du premier ministre qui ordonne la libération des femmes ayant des enfants à charge. C’est le cas de l’agence foncière de Mostaganem  qui a abrité, selon nos sources, une réunion d’une vingtaine de personnes. Aussi, on apprend que les personnes concernées par l’Arrêté du premier ministre n’auraient pas été libérées et déchargées de toute responsabilité. Par ailleurs, au lendemain du virement de leurs pensions, des retraités ont fait fi des principales recommandations pour prévenir le risque de contamination au coronavirus. Pourtant, ce ne sont pas les appels de sensibilisation qui ont manqué ces derniers jours pour inciter les citoyens à se conformer aux instructions sanitaires. Algérie poste a même annoncé que les retraités pouvaient retirer leurs pensions par procuration, pour leur épargner les déplacements. Malgré la menace sanitaire que fait peser la pandémie du virus Covid-19, ce que redoutent les plus avertis s’est produit, ce samedi 21 mars. Les retraités se sont massivement rués vers les différents bureaux de poste pour donner lieu à des scènes de bousculade. Les plus “disciplinés” se sont organisés en interminables files indiennes, se collant les uns aux autres. Des images qui font craindre le pire, sachant que ce sont justement les rassemblements et les regroupements qui profitent à la propagation du coronavirus.   

Riad
Dimanche 22 Mars 2020 - 17:18
Lu 3522 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 03-06-2020.pdf
4.75 Mo - 02/06/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+