REFLEXION

LA MAFIA DU FONCIER FAIT MAIN BASSE : Ruée vers les poches foncières à Tiaret

La cadence brusquée qui accompagne la gestion du dossier de "distribution" des poches foncières à l’adresse des promoteurs immobiliers à la ville de Tiaret et aussi à travers certaines communes, est devenue fortement inquiétante, à l’ombre d’une impunité "énigmatique" d’une part et d’autres parts, un déficit en communication bien ordonnancé.



En effet, en  l’espace de 4 mois, des assiettes foncières qui devraient accueillir des espaces structurants, combien salutaires pour l’avenir de la ville de Tiaret, viennent d’être cédées à des promoteurs immobiliers sans aucunes études socio-économiques et sans quelconques expertises, apprend en exclusivité, le journal "Réflexion" auprès d’experts et d’observateurs proches des hautes sphères de décision qui ajoutent que ce dossier amplement épineux se trouve actuellement sous le viseur des services de la présidence, eu égard aux correspondances adressées au président de la république, son excellence Abdelaziz Bouteflika. Les poches foncières, sont généralement des espaces verts ou encore des espaces de secours en cas de grandes calamités et dans de rares cas, certaines poches sont inscrites dans les PDAU, comme réservées à accueillir des équipements structurants. Des personnes influentes et ayant pignon sur rue se sont emparées d’assiettes foncières bâties et propriétés du ministère de l’agriculture dans des conditions douteuses, lesquelles opérations ont été suivies d’un mécontentement des acteurs de la société qui ont violemment dénoncé ces agissements à travers des sit-in et des repères de colères qui ont flambé les réseaux sociaux. L’on se souvient, que durant le mois du Ramadan, un sit-in nocturne observé par des acteurs de la société civile et lequel était bien médiatisé, a fait bouger le wali; Mr Bentouati Abdessalem qui a annulé la décision d’affectation d’ une très grande assiette foncière qui était destinée à un promoteur immobilier et depuis ce temps, la population de Tiaret a su qu’il y a toute une stratégie visant les structures immobilières sous le sceau déguisé de l’investissement, le temps où certains opérateurs économiques se sont emparés d’assiettes foncières au niveau de la zone industrielle qui demeure dans un état squelettique, eu égard à l’absence de projets générateurs de valeur ajoutée et de postes d’emploi. La wilaya de Tiaret, est connue mondialement être une région à vocation agro-pastorale, or aucun projet agro-alimentaire n’a vu le jour et tous les repères de cette vocation se trouvent en déperdition. L ère de l’après-pétrole ne figure pas dans l’agenda des décideurs de cette wilaya et l’on assiste à un vrai bradage du foncier avec l’élimination des repères d’agriculture.

Abdelkader Benrebiha
Lundi 23 Juillet 2018 - 19:40
Lu 725 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma