REFLEXION

LA LUTTE CONTRE LA SPECULATION A ORAN DONNE SES FRUITS : Les prix des fruits et légumes ont nettement régressé



Dans le cadre de la lutte contre la spéculation et la flambée des prix des produits de large consommation, les éléments des services relevant de la direction du commerce et des fraudes de la wilaya d'Oran ,ont opéré des visites d'inspection et de contrôle au niveau de l'ensemble des marchés et des commerces de la ville d'Oran. Selon un bilan des opérations menées entre les deux journées  du  20 et 21 mars dernier, l' ont nous indique que 26 commerçants du marché de fruits et légumes ont été verbalisés pour défaut de facturation, non affichage des prix et également absence du registre de commerce, et ce pour un montant de plus de 2,33 millions de toujours dans la même opération, la direction du commerce d'Oran a verbalisé 21 commerçants du gros d'El kerma pour absence de facture et non affichage des prix. Dans ce registre, l' ont nous informes qu'un contrôle quotidien est mené chaque jour afin de s'assurer de l'approvisionnement du marché et également suivre de près les prix. L'opération cible aussi les marchés de détail Tout en axant sur les mécanismes mis en place afin de lutter contre la spéculation et la tension sur toute denrée alimentaire, nos sources ont indiqué que les prix de la pomme de terre ont nettement régressé et varient entre 35 et 40 dinars. Idem pour le prix de la tomate qui varie entre 60 et 70 dinars, ce qui vient rassurer les consommateurs de toute la région .Par ailleurs, les  éléments de la brigade de la protection de l'environnement de la gendarmerie au niveau de l'axe routier reliant Haï Emir Abdelkader à Haï Es-Sabah aont permis d'intercepter un camion frigorifique conduit par un individu de 35 ans. Lors de la fouille du camion, ils ont découvert 130 poulets avec abats pour une quantité globale de 347 kilogrammes. Toute la marchandise a été saisie .Le conducteur en provenance de Sidi Chahmi devait se rendre à Haï Es-Sabah où il devait les écouler. Il n'était en possession d'aucun document ou certificat vétérinaire. Dans ce registre et afin de s'assurer de la qualité de la viande, les gendarmes ont fait appel au service vétérinaire qui, après contrôle, a déclaré la viande impropre à la consommation. Le conducteur du camion a été conduit au siège de la brigade de la gendarmerie et une enquête a été ouverte .Le wali d'Oran a instruit l,'ensemble des responsables locaux à intensifier le contrôle  afin de mettre un terme à la spéculation sur les produits de première nécessité, dont les prix sont soutenu par l'Etat, invitant les citoyens à informer les autorités locales en cas de non-respect des lois en vigueur.                     

Medjadji H.
Mardi 24 Mars 2020 - 15:58
Lu 371 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 24-09-2020.pdf
3.86 Mo - 23/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+