REFLEXION

LA LOURDEUR DES CARTABLES DENONCEE : 722 cas de déformation de la colonne vertébrale à Oran

Chaque année, le nombre des matières et le poids des affaires scolaires constituent un véritable calvaire pour ceux qui prennent le chemin de l’école. Les choses changeront-elles cette année ? C’est le vœu partagé par la majorité des parents.



Les élèves scolarisés des régions lointaines des zones déshéritées sans transports subissent au quotidien un calvaire de la surcharge du poids des cartables qui  menacent leur santé, du fait que ces cartables et sacs  au dos pèsent très lourds, ce qui les entraînent à des différentes pathologies d'aggraver une scoliose  déjà existante. Le fameux contenant s’avère très lourd, c’est une réalité qui saute aux yeux. Les élèves  transportent en moyenne 11 kilos sur leur dos chaque jour que Dieu fait avec toutes les conséquences d’un tel geste sur la santé de l’écolier. Selon le Dr. Boukhari chef de service de la prévention auprès de la direction de la santé « Plus de 722 cas de déformation de la colonne vertébrale ont été recensés durant cette année chez les écoliers ». « Le port de cartables lourds par des enfants en pleine croissance provoque une déformation de la colonne vertébrale et des scolioses », a-t-il indiqué. Si la déformation de la colonne vertèbre n’est pas prise en charge précocement, elle peut aboutir à la scoliose nécessitant des interventions chirurgicales très lourdes. Durant cette année scolaire pas moins de 30 cas de scoliose ont été diagnostiqués par les médecins de l’unité de dépistage de santé scolaire. Ces cas sont suivis au niveau du service de rééducation relevant de la santé scolaire au niveau du lycée Pasteur. Ils s’ajoutent à des dizaines de cas de déformation de la colonne vertébrale. Aller vers la réduction du poids des cartables, via des manuels, allégés en poids et en nombre, constitue la seule et unique solution pour limiter ce mal, à l’origine une malformation qui est néanmoins accentuée par une mauvaise posture et un cartable volumineux et mal porté par les élèves. Le dépistage, à un stade précoce de la pathologie, permettrait, en revanche, d’agir aisément avec la mise en place d’un traitement orthopédique et d’une hygiène de vie correcte à même d’éviter l’aggravation. La scoliose est une déformation sinueuse du rachi ou de la colonne vertébrale dans les 3 plans de l’espace. C’est une déformation non réductible. Elle apparaît et évolue au cours de l’enfance jusqu’à la fin de la puberté. La scoliose qui touche de façon plus ou moins sévère 2 à 4 % des enfants, et qui menace nos écoliers doit être traitée le plus précocement possible. La Fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche FOREM estime, que prés de 10% des élèves souffrent d’une déformation de la colonne vertébrale, devenant ainsi, un véritable problème de santé publique. Des études scientifiques ont démontré qu’il existait un lien avéré entre le port de cartables chargés sur de longues périodes et distances, et l’altération de la forme de la colonne vertébrale. Dans les cas les plus sérieux, la scoliose peut être traitée par la pose d’un corset qui va aider la colonne à « pousser droit », c’est-à-dire éviter le risque que la courbure augmente au cours de la croissance. L’efficacité de ce traitement est en cours d’évaluation. Le recours à la chirurgie peut être envisagé si la scoliose empire, si la colonne doit encore grandir beaucoup et si la déformation est supérieure.

Medjadji H.
Mardi 11 Février 2020 - 16:19
Lu 468 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 25-02-2020.pdf
5.65 Mo - 24/02/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+