REFLEXION

LA JOURNEE DU VIVRE-ENSEMBLE CELEBREE, DEMAIN, DANS LE MONDE ENTIER : Cheikh Khaled Bentounes réussit son pari

La journée internationale du Vivre-Ensemble, initiée par le cheikh Khaled Bentounès, de la zaouïa El Alawiya de Mostaganem, a été instituée le 16 Mai de chaque année par l’ONU, en cette qualité et sera désormais depuis cette année, célébrée dans le monde entier. En cette occasion, le cheikh Khaled tient à remercier vivement et plus particulièrement l’Algérie, son Président Abdelaziz Bouteflika et son corps diplomatique pour leur soutien indéfectible, ainsi que M. António Guterres, Secrétaire Général des Nations Unies et l’ensemble des États Membres de l’ONU.



Le 8 décembre 2017, lors de sa 72ème session, l’Assemblée Générale des Nations Unies a adopté à l’unanimité des 193 Etats membres, la Résolution 72/130 instituant le 16 mai de chaque année « Journée Internationale du Vivre Ensemble en Paix ». Elle y souligne que « la Journée internationale du vivre- ensemble en paix sera un moyen de mobiliser régulièrement les efforts de la communauté internationale en faveur de la paix, de la tolérance, de l’inclusion, de la compréhension et de la solidarité et l’occasion pour tous d’exprimer le désir profond de vivre et d’agir ensemble unis dans la différence et dans la diversité, en vue de bâtir un monde viable reposant sur la paix, la solidarité et l’harmonie. »C’est une idée émise par le Cheikh Khaled Bentounes, guide spirituel de la Tarîqa  El Alawiya et Président d’honneur d’AISA ONG Internationale, qui est à l’origine de cette Journée. Inspirée par l’Esprit d’unité, portée par une parole vivante, source d’espoir, elle interpelle directement les cœurs et a vu le jour à l’issue du « 1er Congrès International Féminin - Pour une culture de Paix : parole aux femmes », en octobre 2014, évènement co-organisé avec la Fondation Djanatu al-Arif à Oran (Algérie). Elle est l’une des recommandations finales figurant dans la « Déclaration d’Oran ». Dès lors, AISA ONG Internationale l’a portée et a déployé toute son énergie pour la faire aboutir en sollicitant autour de ce projet de nombreux partenaires. Différentes actions ont été menées dans ce cadre, notamment la campagne « Désir de Paix » pour la récolte de près de 100.000 signatures de soutien et l’organisation de plusieurs évènements .Conscient de l’importance de cette promulgation, le Président d’honneur de AISA ONG Internationale, Cheikh Khaled Bentounes, souligne que "cette Journée ne doit pas rester seulement une idée, ou un jour qui serait célébré puis oublié. Il faut la comprendre comme un concept permettant d’écrire une nouvelle page de notre histoire, un concept pour nous aider à créer, à réfléchir à construire un monde nouveau où les générations futures pourront bâtir leur avenir l’un avec l’autre et non pas l’un contre l’autre. C’est une Journée d’espoir parce qu’elle nous invite aussi à changer, à aller l’un vers l’autre, à se comprendre et agir ensemble dans la synergie jusqu’à ce que la culture de paix soit pour nous tous le fondement de cet avènement du Nouveau Monde que nous souhaitons pour nous-mêmes et pour les générations à venir" ajoute-t-il. La célébration de cette Journée en 2018 aura lieu dans de nombreux pays et de nombreuses villes à travers le monde, de l'Indonésie au Canada, en passant évidemment  par l'Algérie, la France, l'Espagne, l'Italie, la Suisse, la Belgique, l'Allemagne, la Hollande etc... Elle sera l’occasion pour toutes les personnes qui portent en elles un fort désir de paix, de « se rassembler sans se ressembler », et de faire de cette journée une étape de la réconciliation de la famille humaine.

Ismain
Lundi 14 Mai 2018 - 18:43
Lu 434 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma