REFLEXION

LA GRIPPE SAISONNIERE FAIT DES RAVAGES EN CET HIVER : Un 10ème décès signalé à Oran



Dix (10) personnes sont décédées à cause de la grippe saisonnière à travers le territoire national depuis le début de l'hiver et jusqu'au 15 janvier 2018, a indiqué jeudi à Alger le Directeur de la prévention et de la promotion de la santé au ministère de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, le Dr. Djamel Fourar, ajoutant que 57 autres personnes présentaient des complications. Un dixième décès a été enregistré à Oran à la suite de complications liées à la grippe saisonnière. La direction de la santé et de la population (DSP) de la wilaya d’Oran a indiqué que cinq cas de grippe sévère, dont un provoquant un décès, avaient été admis, durant cette semaine, aux structures sanitaires de la région. Il s’agit d’une femme de 65 ans présentant une maladie respiratoire. Sur les dix (10) décès recensés par le ministère, cinq (5) ont été enregistrés à Alger (deux femmes enceintes et trois 3 personnes ne souffrant d'aucune pathologie), deux (2) autres dans la wilaya de Blida (un insuffisant rénal et une personne obèse), et trois (3) autres dans les wilayas de Tipaza, Oran et Souk Ahras, a précisé M. Fourar dans une déclaration à l'APS. Le même responsable a ajouté que 57 autres personnes présentant des "complications sévères" de la grippe saisonnière avaient dû être hospitalisées, précisant que le dernier cas a été enregistré jeudi dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj. Il s'agit d'un quadragénaire diabétique qui a été admis à l'Etablissement public hospitalier de Medjana (Bordj Bou Arreridj), avant d'être transféré au service de réanimation du CHU de Sétif pour des soins intensifs. Le 9 janvier dernier, le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière (MSPRH) avait signalé, dans un communiqué, que depuis le début de l’hiver, il y a eu neuf cas de décès des suites de la grippe saisonnière sur un total de 23 cas admis aux hôpitaux. Ce département a affirmé que «les personnes décédées étaient soit des femmes enceintes soit majoritairement atteintes d’une maladie chronique, et aucune n’avait été vaccinée contre la grippe saisonnière». Une population, d’après le ministère, qui devrait se faire vacciner chaque hiver. «Cette vaccination est d’autant plus importante que le pic saisonnier de la grippe n’est pas encore atteint.

Isamin
Dimanche 21 Janvier 2018 - 17:28
Lu 339 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma