REFLEXION

LA GENDARMERIE ENQUETE A TAFRAOUI : Détournement de terres agricoles à Oran

Les walis et tous les acteurs au niveau des collectivités locales, ont été instruits de protéger les terres agricoles et de veiller sur leur seule vocation agricole. En effet, dans une note datée du 24 mai 2018, adressée aux walis, le ministre de l’intérieur Noureddine Bedoui a strictement interdit «tout transfert des terres agricoles, que ce soit dans le cadre d’une concession, au profit des projets publics en dehors de leur cadre légal, ou bien leur utilisation de dehors de leur vocation agricole.



Dans la commune de Tafraoui, 11 hectares de terres agricoles ont été détournés de leur vocation initiale. Une enquête de la brigade de Gendarmerie nationale  est en cours pour dévoiler ce phénomène du détournement des terres agricoles de leur vocation pour se transformer en usine industrielle. C’est un véritable réseau spécialisé dans le trafic des terres agricoles afin de les détourner de leur vocation qui a été démantelé à El-Hamoul dans la commune de Tafraoui . Cette mafia bien organisée a acquis ces terres agricoles au dinar symbolique dans le cadre de la cession des terres agricoles notamment l'APFA (Accession à la Propriété Foncière  Algérienne). Cette mesure édictée par le ministère de l'agriculture a été mise en place pour  encourager les fellahs à exploiter ces terres, dont ils ont bénéficiés gratuitement au dinar symbolique, malheureusement ces faux fellahs de Tafraoui, se sont organisés en bande et les B. ont morcelé ces terres agricoles en lots de terrain  pour les mettre en vente auprès des agences immobilières de la wilaya d'Oran, au prix fort soit 10.000.00 Da le mètre carré pour cette superficie de 11 hectares, soit un pactole de 110 milliards et qui dit mieux. La décision d'affectation de l'APFA ouvre droit à la cession de sept à neuf agriculteurs et non à onze personnes, comme fut ce cas de l’autre famille B., qui aurait eu le privilège de bénéficier de cet avantage par, nous dit-on, de faux documents, voir même absence de l'arrêté d'attribution de cette importante superficie de 11 hectares au lieu de 09 hectares comme stipule la réglementation en vigueur qui régit en ce sens . Durant cette période, les dénommés B. ont bénéficié de ce privilège accordé par la commission Ad-hoc de cette attribution arbitraire de la section 4 îlot 64 à Hamoul dans la commune de Tafraoui. Selon les riverains de cette localité  qui nous ont affirmé que cette commune est secouée par les différentes dilapidations des terres agricoles à l'image de celle attribuée à un proche de Ali Haddad pour un montant de 45 milliards de centimes, et dont le dossier est en cours d'instruction auprès du tribunal près de la daïra d'Arzew. L’information judiciaire ouverte suite à cette plainte porte sur les « atteintes aux biens immobiliers commis au préjudice de la coopérative agricole n°04 îlot 64 de la localité de Tafraoui ». Cette affaire porte sur une surface totale de 11 hectares de terres agricoles, dont la majorité ont été construits et bétonnés, donc détournés de leur vocation agricole, et le reste qui sont en cours de traitement. Il y a actuellement une pagaille sans égale à El-Hamoul, où des gens se retrouvent avec des décisions remises en cause par les conclusions de cette toute  prochaine enquête.  Quelle que soit la manière dont ces personnes ont bénéficié de terrains, les procédures initiées par l’ex-P/APC qui est actuellement en détention préventive à la prison d'Arzew pour ces motifs de détournements des terres agricoles, restent pour la justice illégales, d’autant qu’elles n’ont pas respecté les procédures et la réglementation en vigueur.

Habib Medjadji
Dimanche 7 Juillet 2019 - 18:49
Lu 1652 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 16-10-2019.pdf
3.37 Mo - 15/10/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+