REFLEXION

LA FILIERE DU LAIT A AUSSI SA MAFIA A MOSTAGANEM : Le complexe Giplait échappe à tout contrôle

Les citoyens résidents hors du chef-lieu de la wilaya ont forcement remarqué que le lait en sachet de la marque Giplait se vend à 30 dinars contrairement au prix réglementé de 25 dinars. L’explication donnée par certains placiers de lait à cette violation de la réglementation se résume dans la spéculation qui est monnaie courante au sein même du complexe Giplait à Mostaganem.



En effet, selon les placiers, un vrai trafic de cette denrée de première nécessité se déroule à l’intérieur de l’usine de la Salamandre où des placiers bien connus sont favorisés au détriment des autres. Des quantités importantes de lait seraient écoulées en dehors du circuit traditionnel puisque le lait produit est aussitôt revendu en deuxième main à sa sortie de l’usine au vu et au su des responsables de Giplait et des services de la direction du commerce de la wilaya, alors qu’au même moment des placiers sont exclus (volontairement ou pas, reste à vérifier)  demandent sans cesse, selon nos sources, à être engagés comme clients de la laiterie ‘’Le littoral’’. Rappelons qu’à la fin des années 90 et début 2000, un scandale de mauvaise gestion avait éclaté au niveau de la division technique de l’usine de Mostaganem où des chefs de quai et des chauffeurs étaient impliqués dans un trafic de lait avec la complicité de responsables de la division technique. Les chefs de quai fermaient les yeux sur la sortie de l’usine de quantités supplémentaires de lait pasteurisé et de petit-lait qui étaient par la suite comptabilisées comme ‘’avariées’’. Bien sûr, ces quantités étaient revendues dans le circuit traditionnel et dont  les recettes échappaient ainsi au contrôle de la division commerciale et finances.  Etant donné que l’opération se déroulait tôt le matin, les responsables financiers recevaient un ‘’faux’’ compte rendu de la production de la veille, établi par le responsable assurant la permanence. Cependant, aujourd’hui, le trafic serait bien organisé, selon les mêmes sources, qui ajoutent que des commerces demandent à des tierces personnes des quantités de lait, exclusivement livrées au commerçant  ayant le monopole du lait Giplait dans sa commune. Ce dernier le vend sans contrôle des services concernés à 30 dinars le sachet.  Le placier obtient, à cet effet, une grande marge bénéficiaire.  

Smain
Dimanche 24 Novembre 2019 - 17:09
Lu 4249 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 14-12-2019.pdf
3.5 Mo - 13/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+