REFLEXION

LA CCLS DE MAHDIA AU BORD D’UN SCANDALE : Fuites de dossiers importants et explosifs

De source généralement bien informée, l’on apprend que le directeur de la coopérative de céréales et de légumes secs de Mahdia, à quelque 45 km à l’Est de Tiaret a ouvertement dénoncé les agissements du directeur du conseil administratif de la même CCLS, d’être l’auteur du cambriolage de son bureau, l’accusant d’avoir cassé la porte du bureau, sans l’aviser et de s’être emparé de dossiers et de PV qualifiés comme étant importants et "explosifs".



Selon une source responsable,"....le dossier est entre les mains des autorités compétentes qui certainement vont activer les enquêtes et ce suite à la correspondance envoyée aux autorités compétentes par les soins du directeur de la CCLS de Mahdia, où il se plaint de menaces sérieuses et aussi du cambriolage de son bureau et cela suite au refus des pressions dont il a fait objet de la part du directeur du conseil administratif et de son staff. Il considère que les dossiers qui ont été "volés" sont d’une extrême importance et peuvent causer des "dégâts"  à la gestion de cette institution tout en voyant ces comportements comme humiliants à  cette personne après 17 ans au service de cette CCLS ..."j’étais fortement surpris de ma suspension, alors que je suis nommé suite à une décision du wali en 1998 avec l’approbation d’une commission mixte qui sont seuls habilités  à  cette qualification et selon une autre source responsable, la version avancée est purement tendancieuse..." L’ affaire du cambriolage n’est qu’une fausse rumeur qu’on a avancé et argumentant, le responsable dira: "il y a eu une procédure huissière, et le bureau a été ouvert en présence d’un huissier, selon les normes dictées par les lois en vigueur et la direction de la CCLS a mis, auparavant, un bureau à la disponibilité du directeur du conseil administratif pour mieux gérer ses dossiers, et le bureau est notre propriété, indique le directeur de la CCLS et n’appartient pas au conseil administratif et eu égard au besoin dont nous faisons objet, nous étions dans la contrainte de restituer notre bureau et que la décision de suspension est parvenue du ministère de la tutelle, dira en réponse le directeur de la CCLS .Pour l’heure, l’ échange d accusations entre le directeur de la CCLS et le directeur du conseil administratif de la même institution font rage ,en notant que même les employés sont sous l’ombre des dissidences et certainement les dossiers révélés aux services de sécurité ont flambé les discussions et certaines pièces ont déjà fait apparition sur les réseaux sociaux, apprend-on en exclusivité d’une source sécuritaire qui nous a informés que tous les concernés par ces dossiers.."volés"...seront auditionnés...un scandale sans rival frappe les portes de la CCLS de Mahdia… , qui depuis longtemps était verrouillée en matière de communication.

Abdelkader Benrebiha
Mercredi 26 Juillet 2017 - 20:06
Lu 517 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2017.pdf
3.33 Mo - 10/12/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+