REFLEXION

L’imam et le terrain de 5000m² !



L’imam et le terrain de 5000m² !
A la sortie de la mosquée après avoir accompli sa prière derrière l’imam, Moul Firma fut suffoqué par le chuchotement d’un fidèle qui disait à son ami : Tu crois que notre prière sera acceptée par Allah ? Mais pourquoi tu dis ça, lui répond l’autre ! Eh bien, j’ai entendu dire qu’un imam aurait été épinglé dans une sale affaire de corruption avec un oligarque connu à Mostaganem. Il s’agit d’une affaire de 50 millions de cts qu’il aurait empochés pour je ne sais quel service rendu à ce milliardaire …mais l’affaire a été étouffée et l’imam a été muté vers une autre Mosquée, raconte le fidèle à son ami. Moul Firma tient son souffle avant de se retourner vers les deux fidèles pour leur dire : Et moi qui croyait en lui,  j’ai voulu même lui demander une ‘’fatwa ‘’ ! de quelle fatwa, répliqua l’un deux. J’ai voulu lui demander, que dit la loi islamique au sujet d’un ‘’jeune sans domicile ’’ peut-il passer la nuit dans la mosquée et précisément dans la ‘’maksoura’’ après la prière d’el Icha, s’il n’a pas où passer la nuit…s’interroge Moul firma.…c’est facile dit l’autre t’as qu’à contacter le grand ‘’Daiya’’ via la radio Dahra et il te répondra.  Moul Firma, mal à l’aise, ricoche : j’espère qu’il n’est pas comme ce Daiya de l’Emarats, qui a détourné 5000m² ? Les deux fidèles, glacés par ce qu’ils viennent d’entendre, pressent le pas, et s’éclipsent croyant que Moul Firma était un Flic. Moul Firma, saute sur la Mazda et rejoint son ami qui l’attendait à la cafétéria des chemins des crêtes. Sur la route, Moul Firma profite de quelques instants pour contempler la nouvelle propriété du Daiya ; Il arrête sa voiture et marche tout le long du terrain au milieu des tas de matériels de construction. Moul Firma sort de sa poche son préféré cigare, en tire une bonne bouffée, avant de dire : Et voilà quand la religion s’associe aux affaires, il faut dire adieu aux principes de la religion. Moul firma sort son iPhone pour relire le document qui lui a été envoyé par son ami au sujet de ce terrain. Le contenu est bien clair ; il s’agit bien du terrain octroyé à cet homme de culte qui vit aux émirats. Lisant ce qui est écrit sur le document, Moul Firma murmure, en passant sa main sur le document pour l’agrandir sur son écran : il s’agit du PV d’octroi de terrains d’investissement en date du 02 mai 2018 sous le Numéro 22/2018.  En effet, notre Daiya a bénéficié d’un terrain de 5030m², un terrain mitoyen à la cité AADL, chemin des crêtes, commune de Mazagran pour la réalisation d’une école privée dans le cadre d’investissement. Mais comment, s’énerve Moul Firma, école privée, c’est un projet de prestations de services, ce n’est pas un investissement, et la loi est claire en ce qui concerne l’octroi de terrains d’investissement. Et pourtant, il y’a plusieurs professeurs de l’université de Mostaganem qui avaient demandé ce terrain pour réaliser un projet d’école privée et leur demande avait été refusée sous prétexte que la réalisation des écoles privées n’entre pas dans le volet investissement et que les concernés doivent se procurer leurs terrains par leurs propres moyens ; s’interroge Moul Firma avant de se souvenir d’un détail : Ah Oui je comprends, on m’a raconté  que ce Daiya enseignait les enfants d’un ancien responsable à la wilaya en sa deuxième résidence à Dubaï , dira Moul Firma avant de rejoindre son ami au café .     

 

Réflexion
Dimanche 1 Mars 2020 - 16:28
Lu 1947 fois
Moul Firma
               Partager Partager

Dans la même rubrique:

Silence ! On mange - 24/06/2020

1 2 3 4 5 » ... 54

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma