REFLEXION

L’exactitude est la politesse des rois…



Avant l’heure ce n’est jamais l’heure, après l’heure ce n’est plus l’heure, l’heure c’est l’heure. La notion du temps, ce don si précieux qui n’est pas encore maitrisé même dans les sociétés occidentales qui ont des siècles de civilisation alors que peut-on dire des sociétés du Tiers-Monde qui ne le respectent pas du tout. Alors la question qui se pose est la suivante : « est ce que le temps nous tue ou on tue le temps ». Mais avant d’entamer le sujet, il faudrait le définir d’abord « le temps est un grand fleuve qui traverse le monde, il arrose de ses 24 heures quotidiennes, l’aire de chaque peuple et l’espace de chaque nation. Depuis la nuit des temps, toutes les sociétés ont essayé par tous les moyens de trouver une solution à cette notion du temps et comment le répartir, le problème du temps de travail par exemple n’est pas encore élucidé jusqu’à ce jour. En passant par différentes étapes pour réglementer le temps de travail, on est arrivé à fixer 44 heures par semaine, puis on la réduit à 35 heures d’où une inégalité de répartition .Le facteur temps pose problème à l’occident qui est perturbé parce que l’européen essaye d’adhérer à tout. Il veut être au travail, à la maison, en plein air, à la bibliothèque, dans son monde politique, au stade, à l’église mais du fait que le temps est très mal divisé l’européen, n’a pas le temps alors le temps le tue. Par ailleurs, pour eux le temps c’est de l’argent et s’il perd une minute de son temps, il perd de l’argent et donc tout est lié avec le temps c’est pour cela que pour eux, les rendez-vous sont fixes, stricts et exacts. Le conducteur respecte strictement l’horaire car s’il y a du retard c’est un désordre qui s’installe à tous les niveaux et des pertes monstrueuses peuvent être causées, ce qui entraine la sanction immédiate de l’agent fautif ou de l’entreprise. Le principe « constitutionnel » de l’européen c’est que l’exactitude est la politesse des rois, pas des petites gens. Tout est synchronisé mais mal réparti. D’autre part, le temps entraine porte monnaie, alors que le temps ce n’est pas seulement de l’argent qui est un moyen et non une fin en soi, mais un mode de vie par lequel on crée le bonheur. Par contre, dans les pays du Tiers monde et plus précisément dans les pays arabes, la notion du temps n’est pas respectée et presque inexistante .Ceci est constaté à tous les niveaux des entreprises et des pouvoirs publics .Quand à nos jeunes, tellement désœuvrés créent des problèmes car le vide et l’oisiveté qui sont les mères de tous les vices. Quand on leur parle sur leurs vies de tous les jours, ils vous répondent qu’ils sont dégoutés et lorsque vous les rencontrez en ville, ils vous répondent, je n’ai rien à faire, je tue le temps et donc le temps devient le néant.

BENYAHIA HOUCINE
Mardi 5 Mars 2019 - 17:19
Lu 217 fois
Edito
               Partager Partager

Dans la même rubrique:
1 2 3 4 5 » ... 230

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 09-12-2019.pdf
3.76 Mo - 08/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+