REFLEXION

L’article de « Réflexion » qui met à nu le site « HOGGAR.ORG »

Comment, il a suffi de ne pas être d’accord avec un seul article qui ne plaisait pas au site ou à un responsable pour « bannir » tout un répertoire de 58 articles de haute qualité ? Auteur réhabilité mais, sans l’article « incriminé ».



Bien qu’il y ait eu des soupçons sur la ligne éditoriale de ce site « HOGGAR.ORG », sis en Suisse, au vu des commentaires censurés carrément au lieu d’une modération, on était toutefois moins catégorique dans notre jugement au vu des articles anti impérialistes, anti colonialiste et anti sioniste que ce site publie,  sachant que 90% concerne le dénigrement de l’Algérie. Des auteurs divers sont publiés soit par des reprises d’articles d’autres sites et journaux soit directement envoyés par leurs auteurs. Nous avions voulu croire qu’il s’agissait, pour ce site, de produire des points de vue divers sans en imposer une ligne éditoriale ferme et indiscutée. C’était sans compter les mains qui manipulent, sous cape, ce site qui s’avère être créé spécialement pour porter atteinte à l’Algérie et à ses institutions en priorité. Ce n’est pas un « Institut », mais bien une officine de propagande subversive érigée par d’ex militants du FIS dissous que dirige un certain Dr Abbas Aroua résidant en Suisse. Il le présente comme ayant pour objectif d’œuvrer «  à documenter la situation des droits de l’homme en Algérie, depuis le coup d’État de 1992 ». Il dirige en parallèle La « Fondation Cordoue » ; une mystérieuse institution qui œuvre selon lui « pour l’échange interculturel entre les peuples ainsi que pour l’étude des conflits et de la paix ». Il défend le mouvement « Rachad » qu’il présente comme cherchant « l’instauration en Algérie d’un État de droit et de bonne gouvernance ». Il se considère lui-même comme « un citoyen soucieux des intérêts supérieurs du peuple algérien, résistant au pouvoir despotique, corrompu et corrupteur qui domine le peuple algérien et menace l’avenir du pays ». Il est aussi enseignant à la Faculté de Médecine de Lausanne … En fait, rien de ces objectifs mielleux n’est vrai ! Toute chose a ses limites. Il a fallu l’apparition d’un article pour que cet « Institut Hoggar » découvre sa vraie nature ! Un article violent, il est vrai, sur ce qui se déroule dans le monde arabe et surtout le rôle douteux des opposants arabes à l’étranger et plus particulièrement les « opposants algériens à l’étranger » qui soutiennent les actions occidentales dans le cadre de la stratégie « Printemps arabe ». Cet article fustige aussi le mouvement sis à Londres « Rachad » et sa TV, « Al magharibia TV » et ses accointances avec le Qatar et des milieux marocains hostiles à l’Algérie.  Nous avons lu cet article sur ce site et des commentaires favorables et défavorables ont été enregistrés ; (dont les nôtres). Au 3ème jour, non seulement  l’article disparaît  mais tous les articles de l’auteur depuis 2009 – sur la Palestine, le sionisme, l’Irak, l’Iran, la Libye, la Syrie, le Liban, la Tunisie, l’Egypte, la Côte d’ivoire etc. , plus de 50 articles, disparaissent du même coup ainsi que le nom de l’auteur. Impossible d’y accéder pour lire cet article y compris les commentaires qui s’affichent encore en page de garde à gauche du site : «404. Erreur 404 » apparaît   Il faut avoir perdu la maîtrise de soi et être profondément  coléreux et anéanti pour procéder de cette façon ! Cet article est intitulé « L’Algérie entre la convoitise des uns, les visées et la revanche des autres; à l’ombre des «printemps arabes» publié par le journal « Réflexion »  (tapez ce titre sur Google). Il est reproduit  par plus de 20 sites. Pourquoi donc le publier pour se voir devoir le censurer  après 3 jours en se faisant prendre dans son propre piège ! C’est donc toute la propagande de ce « Hoggar » qui s’effondre et ses  mensonges qui s’étalent. Notre curiosité nous a poussé à chercher plus loin. On découvre des articles compromettants dans deux journaux algériens « Echourouk » du 4 mai 2011 et « Le Jour d’Algérie » du 4 mai 2011 que publie ce Dr Abbas Aroua pour mettre son « droit de réponse».  Ces deux articles et sa réponse nous renseignent parfaitement sur les tenants et aboutissants de certaines choses qui dépassent le simple lecteur  (A lire absolument). Il y aurait de l’intelligence et de la manipulation. Voici le lien : DZ LINKS Notre attention toutefois est attirée par ce passage troublant qui s’apparent à une menace directe du Dr. Aroua : « Les journalistes algériens en connivence avec le pouvoir feraient mieux de réfléchir sérieusement et dès maintenant, à leur destin une fois que le peuple algérien se sera libéré, tout comme ils devraient bien méditer sur ce qui est advenu récemment aux média mercenaires en Tunisie et en Égypte ».

Nasser
Mercredi 20 Février 2013 - 10:34
Lu 1611 fois
TRIBUNE LIBRE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 19-09-2019.pdf
3.6 Mo - 18/09/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+