REFLEXION

L’INTEGRITE PHYSIQUE DE MILLIERS D’ELEVES MENACEE A MOSTAGANEM : Que deviendront les CEM et technicum amiantés ?

L’amiante est un matériau toxique qui menace la santé de milliers d’élèves à Mostaganem. Ces derniers, selon des spécialistes, doivent se soumettre régulièrement à une visite médicale particulière.



A Mostaganem, plusieurs infrastructures dont des CEM, des technicum et des établissements hospitaliers à l’instar de l’hôpital d’Ain Tédelès, construits avec de l’amiante, un matériau très toxique, ne sont pas désinfectées. Malheureusement, ces sites représentent une menace pour la santé publique car les travailleurs ou les écoliers les fréquentant peuvent développer de graves maladies respiratoires et même des cancers. Nonobstant,  les déclarations des responsables de la Direction de l’Education relatives à l’éradication des bâtisses qui contiennent de l’amiante, il n’en demeure pas moins que sur le terrain cette problématique se pose toujours.  En effet, des établissements scolaires, à l’instar du CEM de Kheir-Eddine, ou encore le technicum 1er Novembre à la Salamandre, abritent toujours des classes et des logements construits depuis des années comportant de l’amiante. Très bon isolant et résistant au feu, l'amiante a été massivement utilisé à une certaine époque. Néanmoins, les matériaux qui contiennent de l'amiante se dégradent en vieillissant. Des fibres d'amiante se libèrent. Sous l'effet de chocs, de vibrations, de frottements, d'usinage ou de mouvements d'air se créent des poussières d'amiante qui peuvent pénétrer dans les voies respiratoires. Si partout dans le monde, et depuis quelques années déjà, l’on s’est attaqué, avec ferveur, à l’élimination de l’amiante, il en persiste encore des vestiges dans  de nombreuses localités de la wilaya de Mostaganem. L’exemple type de cette présence d’amiante nous vient tout droit du CEM... à  Kheir-Eddine. Au sein de ce dernier,  nombreux locaux et autres classes (auparavant dortoirs) contiennent cette matière nocive. Même  les logements de fonction qui se trouvent dans un état de dégradation se trouvent rongés par l’amiante. La vétusté des bâtisses montre de facto cet amiante  qui “côtoie” la vie des familles dont les membres sont sujet à de nombreuses affections, les dossiers présentés l’indiquent clairement. Le même constat a été trouvé du côté du technicum 1er novembre, sis à la Salamandre, où la quasi-totalité de l’établissement est en préfabriqué dont les parois contiennent de l’amiante. Il y a quelques jours, des responsables ont  reconnu, en filigrane, l’existence de ce  genre de bâtisses contenant cette matière toxique. Ces derniers n’ont pas manqué de déclarer que “les éléments en amiante utilisés par le passé dans les constructions d’établissements scolaires de la wilaya seront éradiqués avant fin  2008”. Ces responsables ont notamment reconnu qu’ “il existe des éléments de structure en amiante, tels que des toitures, des sanitaires et des préaux’’. Cependant, on ne sait pas si ces établissements seront démolis et désaffectés.

Smain
Samedi 5 Mai 2018 - 17:49
Lu 427 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 23-03-2019.pdf
3.34 Mo - 22/03/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+