REFLEXION

L'EXTENSION REMISE AUX CALENDES GRECQUES : Le cimetière d’Ain Beida totalement saturé !

Accueillant plus de 25 inhumations par jour, le cimetière d’Ain Beida ouvert depuis l’année 1956, d’une superficie de 140 hectares, semble atteindre sa saturation et ne dispose plus de place pour les nouvelles tombes. Sa nouvelle extension, après celles de 1986 et 2008, parait être remise aux oubliettes, et rien ne semble se pointer à l’horizon !



Le cimetière enregistre 25 inhumations par jour, et la priorité est donnée au cimetière d'Aïn El Beïda encore ouvert pour les inhumations contrairement aux deux autres qui sont saturés et le droit à l'enterrement n'est possible que par dérogation exceptionnelle. Chaque jour que Dieu le sait, le cortège qui accompagne le défunt à sa dernière demeure, place les véhicules à proximité du lieu de l'enterrement. Ce qui bloque la circulation et crée un encombrement sur le site. «Nous essayons toujours d'expliquer aux familles de laisser leurs véhicules dehors», nous a affirmé le responsable, «mais l'intervention de nos agents de sécurité est généralement mal interprétée par les citoyens et conduit souvent à des actes de violence. Pour éviter que la situation ne dégénère, nous avons instruit nos agents de ne plus intervenir au moment des enterrements». Concernant, d'autre  part, tous les projets d'extension du cimetière vu que l'actuel site est sur le point d'afficher complet, tout a été mis en veilleuse à cause d'un problème de budget. Le manque de recouvrement pour la commune d'Oran à l'instar des autres communes de la wilaya se répercute automatiquement sur tous les projets inscrits. Ce manque de ressources et par conséquent de liquidités entrave sérieusement l'avancement des projets de la commune. Après les instructions du wali d'Oran de renflouer les caisses des APC, la régie espère que la situation se débloque pour lancer le projet d'extension du cimetière avant la saturation de l'ancien. Rappelons que le cimetière d'Aïn El Beïda a été ouvert en 1956 sur une superficie de 140 hectares. Sa première extension date de 1986 et a été suivie d'une deuxième opération en 2008, et depuis aucune opération n’a été lancée.

Habib Medjadji
Vendredi 14 Juin 2019 - 20:30
Lu 253 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 26-06-2019.pdf
3.61 Mo - 25/06/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+