REFLEXION

L’Algérie réagit à la mort du fils de Mme Zitouni



Les autorités algériennes ont réagi à l’annonce de la mort, dimanche après-midi, du fils Mme Zitouni Zoulikha, présidente de l’équipe du FC Ben Abdelmalek Ramdane  à Mostaganem,  lors de son interpellation par la police à Anvers en Belgique. Dans une déclaration à la presse belge, l’ambassadeur d’Algérie en Belgique, Amar Belani, a estimé que des éléments devaient « être clarifiés ». « Pour le moment, il est difficile de se prononcer sur l’intervention des agents de police ainsi que sur les conditions exactes dans lesquelles s’est déroulée l’arrestation de notre jeune compatriote Akram », a-t-il dit. L’ambassade d’Algérie suit de très près les développements de cette affaire, a indiqué le diplomate algérien. « Le visionnage des vidéos, y compris celles qui circulent sur les réseaux sociaux et leur recoupement avec les résultats de l’autopsie permettront, je l’espère, de faire la lumière sur les quelques zones d’ombre qui entourent cette déchirante affaire », a-t-il affirmé. Rappelons que la vidéo de l’arrestation policière dans le quartier de la gare d’Anvers diffusée dimanche sur les réseaux sociaux, a suscité de nombreuses réactions. Les images montrent comment la police a maîtrisé Akram, un jeune de 29 ans d’origine algérienne. L’homme a ensuite été emmené à l’hôpital dans un état critique et est mort plus tard dans la soirée. La scène a lieu dimanche après-midi dans une rue près de la gare centrale d’Anvers. Sur la vidéo, on voit montre un homme allongé sur le sol et retenu par deux inspecteurs de police. La légende indique que la police aurait étouffé l’homme, ce qui n’apparaît pas sur les images. "Ma meilleure amie a assisté au drame", peut-on lire sur la vidéo diffusée sur Twitter. La victime est un habitant de Molenbeek-Saint-Jean de 29 ans d’origine algérienne. "L’homme a été réanimé dans l’ambulance pendant vingt minutes et a été transporté à l’hôpital dans un état critique", a déclaré dimanche soir le porte-parole de la police, Sven Lommaert au quotidien Gazet Van Antwerpen. L’homme a été opéré le dimanche après-midi à l’hôpital de Middelheim et a ensuite été transféré à l’unité de soins intensifs. Il y est mort plus tard dans la soirée. Selon la police, les inspecteurs ont été appelés parce que l’homme s’est mis en colère à la terrasse d’un café. "Il a agressé des gens, jeté des meubles de terrasse et est tombé par terre", dit Lommaert.

Réflexion
Mardi 21 Juillet 2020 - 16:47
Lu 3074 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 09-08-2020.pdf
3.68 Mo - 08/08/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+