REFLEXION

L’AUTISME, DANS TOUS SES ETATS : Une rencontre entre spécialistes à Sidi Ali

Les spécialistes viennent encore une fois tirer la sonnette d’alarme sur l’autisme infantile, cette maladie qui demeure un trouble du développement défini à l'origine par Leo Kanner en 1943 comme ‘’dérangements autistiques du contact affectif ‘’ puis en 1944 sous l'appellation ‘’ autisme infantile précoce’’



Ce mal si répandu a fait l’objet d’une rencontre  entre spécialistes, qui s’est axée sur la question de la mutualité psychologique entre la famille et son enfant autiste, notamment les difficultés scolaires et les troubles de dyslexie, organisée par les orthophonistes, et qui a été organisée samedi dernier en collaboration avec la direction de l’établissement public hospitalier (EPH) ‘’Hamadou Hocine’’ de Sidi Ali. Cette manifestation d’ordre scientifique a vu la participation d’orthophonistes et  de psychologues qui ont débattu de cette maladie  dans tous ses états et qui touche 1 enfant sur 100. Intervenant à tour de rôle, les participants ont plaidé pour la concrétisation d’un programme national  pour une meilleure prise en charge de cette catégorie de malades. Ils ont également insisté sur plusieurs aspects de ce mal touchant au diagnostic sur la difficulté du langage, sur l’accompagnement du malade et ont fourni de multiples propositions  sur l’adaptation de programmes scolaires par la création de classes spéciales. D’autres communications ont été présentées par des professeurs universitaires de renom,  dont celle des docteurs Hamek Mohamed et Benhamed Kouider, qui ont su intéresser une assistance nombreuse sur le  rôle important que doivent jouer les parents d’enfants autistes. Quant au volet de l’orthophonie, des spécialistes  ont soulevé le problème de la prise en charge  de l’enfant autiste, ciblant le dépistage précoce  du mal, son évaluation  et la thérapie à adopter. Pour les psychologues, le syndrome pragmatique a été évoqué lors des interventions dont  la dysphasie,  la dysharmonie, et les  troubles de développement. Notons en dernier que cette maladie exige  une meilleure prise  en charge  impliquant  davantage les parents qui doivent veiller plus particulièrement  sur l’état de santé de l’autiste, en signalant tout trouble  aux spécialistes.

Smain
Samedi 20 Avril 2019 - 19:26
Lu 268 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 20-05-2019.pdf
3.67 Mo - 19/05/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+