REFLEXION

L’ARMEE ET LA POLITIQUE : Les mises en garde de Gaïd Salah

Rappelant la position ferme de l'armée algérienne quant à sa non-intervention dans la politique, le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, soulignant que l’armée ne peut être entraîné dans les magouilles politiques.



Dans l’ouverture de la revue Al Jeich, l’Editorial intitulé ‘’l’ANP, fierté de peuple algérien’’ a réaffirmé les propos du général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, soulignant que  l’armée connait ses limites et ses tâches constitutionnelles, et elle ne peut être entraîné dans les magouilles politiques. L’ANP demeure une institution républicaine qui se consacre à ses missions constitutionnelles représentées par la défense de l’intégrité de la patrie, de sa sécurité et de sa stabilité, loin de tout calcul et autres surenchères politiques. Une démarche réaffirmée par le général de corps d’armée, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’ANP, lors de sa récente intervention à l’occasion de la cérémonie organisée en l’honneur des cadets de la nation, lauréats du baccalauréat, session juin 2018, en déclarant :  «Une mauvaise pratique est devenue de coutume, il est même devenu étrange, irrationnel et inacceptable qu’à la veille de chaque échéance électorale, que ce soit pour l’Assemblée populaire nationale ou pour les Assemblées communales ou de wilaya ou même pour les élections présidentielles, je dis à la veille de ces importants scrutins nationaux, au lieu d’œuvrer pour gagner la confiance du citoyen en prêtant attention à ses préoccupations les plus impérieuses et en ouvrant le débat dans divers domaines économiques, sociaux et autres, certaines personnes et certaines parties qu’Allah leur pardonne, s’éloignant malheureusement de manière délibérée de l’essence même de la sagesse politique. Car la politique est la capacité de s’adapter aux exigences de la réalité et par capacité on entend la bonne gestion des exigences de l’intérêt national et les impératifs de leur réalisation, ce qui nécessite un haut niveau de performance politique en toutes conditions et circonstances», avant d’ajouter :  «L’Armée nationale populaire est une armée qui connaît ses limites, voire le cadre de ses missions constitutionnelles, qui ne peut en aucun cas être mêlée aux enchevêtrements partisans et politiques ou être impliquée dans des conflits qui ne la concernent ni de près ni de loin. En dépit de cela, certains s’autoproclament tuteurs de l’Armée nationale populaire, voire son porte-parole, oubliant ou omettant volontairement que l’Armée nationale populaire est l’armée du peuple algérien, l’armée de l’Algérie avec tout ce que cette expression peut contenir de significations historiques bien établies et de nobles valeurs, et avec tout ce qu’elle représente pour le présent et l’avenir.»

 

L.Ammar
Mercredi 8 Août 2018 - 20:16
Lu 1221 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma