REFLEXION

L’ALGERIE DECONSEILLEE AUX TOURISTES FRANÇAIS : La France recourt encore une fois au chantage

Comme à son habitude, à l’approche de chaque échéance politique en Algérie, la France lance une mise en garde à ses ressortissants quant au danger que présente leur déplacement en Algérie. Au moment où la collaboration technique entre les services de renseignement des deux pays est excellente, la France, inquiète pour ses relais en Algérie, use du chantage pour préserver son influence en Algérie, notamment économique



Pour le ministère français des Affaires étrangères, l’Algérie reste un pays dangereux, en particulier en raison d’un risque terroriste élevé. « Même si la situation sécuritaire s’est considérablement améliorée en Algérie depuis la fin de la « décennie noire » et si les grandes villes, et en particulier la capitale Alger, bénéficient d’un dispositif de sécurisation très développé, le pays reste exposé à la menace terroriste », note sur son site internet le ministère français dans ses conseils aux voyageurs. Le Quai d'Orsay justifie cette mise en garde par "le risque terroriste régional lié en particulier à la zone sahélienne, limitrophe de l’Algérie, mais également à la situation sécuritaire qui prévaut en Libye (d’où provenaient les terroristes qui ont attaqué le site gazier d’In Amenas en janvier 2013) ainsi qu’à l’Ouest de la Tunisie, dans la région frontalière du mont Chaambi, où les forces de sécurité algériennes et tunisiennes poursuivent des opérations conjointes" et " la persistance d’un risque terroriste interne, pour l’essentiel localisé dans le quart Nord-Est du pays". La France a ainsi recommandé "la plus grande prudence continue d’être recommandée aux ressortissants français résidant en Algérie ou prévoyant d’y voyager" et indique que « les déplacements sont formellement déconseillés dans la zone rouge, au sud et à l’est de l’Algérie. Il en découle a fortiori que tout projet de se rendre au Mali, au Niger ou en Mauritanie par voie terrestre en traversant le territoire algérien est à proscrire absolument ». Par ailleurs, est-il toujours indiqué, « les déplacements sont déconseillés dans le reste du pays classé en zone orange, sauf raison impérative».

Ismain
Mercredi 16 Août 2017 - 18:30
Lu 969 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 21-11-2018.pdf
3.12 Mo - 20/11/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+