REFLEXION

KHAROUBA (MOSTAGANEM) : Les jeunes réclament des lieux de loisirs et de sport



Réalisées et construites depuis presque deux décennies, les cités urbaines de Kharouba attendent toujours des infrastructures sportives. Les jeunes des cités 600 logements, des 348 logements, de Hai-Essalem et les 544 lotissements, protestent vivement contre leur marginalisation par la direction de la jeunesse et des sports et surtout les élus locaux qui ne viennent que pour solliciter des voix lors des élections. En effet, ces derniers sont fatigués d'attendre des promesses, ne cessant de crier leur colère et leur désarroi face à ce manque flagrant de toutes les infrastructures culturelles, sportives et de loisirs. L'unique salle omnisports au sein de la cité Hai-Essalem, ne parvient plus à contenir l'affluence des jeunes qui viennent des autres cités de Kharouba. A cet effet, les jeunes sollicitent des élus et de la DJS, un peu plus de considération aux appels qu'ils ne cessent de lancer depuis des années pour une meilleure prise en charge de leurs doléances qui se résument en l'obtention de lieux de disciplines sportives diverses, culturelles et de distractions pour fuir la mal vie qui tend à s'installer au sein de ces cités où la morosité règne en maîtresse dans ces endroits du matin au soir.                      

L. Ammar
Mardi 25 Octobre 2016 - 16:12
Lu 235 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 30-12-2020.pdf
3.38 Mo - 29/12/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+