REFLEXION

KAF LASFAR (SIDI LAKHDAR) : Un jeune perd la vie par noyade et deux autres sauvés de justesse !

Très difficile pour ces pauvres parents qui ont eu le malheur de perdre leur enfant, juste après cette fête de l’Aïd el Fitr annonçant le début des vacances d’Eté. Ce jeune de 15 ans, à peine, vient d’être ravi aux siens par une mort stupide de noyade, est un 1er cas de la saison qui interpelle tous les parents à faire preuve de plus de vigilance .Ils doivent mieux surveiller leurs enfants adolescents en les sensibilisant à ne pas aller aux plages « non surveillées »



Alors que la saison estivale n'est  même pas officiellement lancée que les services de la Protection civile viennent d’annoncer  le décès par noyade d’un jeune homme de 15 ans, dans une plage, non  surveillée et interdite à la baignade, au niveau du lieu dit : « Chatt Kaf Lasfar », la zone côtière  du Dahra ,a-t-on appris de la cellule de communication de la Protection Civile . Le noyé, originaire du douar d’Ouled Bouziane, de la Daïra de Sidi-Ali, précise la même source prenait un bain de mer en compagnie de deux (2) autres jeunes de son âge dans les lieux précités. Alertés, les éléments de la Protection Civile sont intervenus rapidement à la rescousse des cas de détresse signalés et ont pu sauver les deux jeunes tandis que le malheureux 3ème garçon  a perdu la vie par  noyade. La  source a précisé que ces faits se sont déroulés ce samedi et que c’est le  premier cas de noyade de la saison 2018 qui est enregistré dans la wilaya de Mostaganem qui est venu endeuiller la famille du défunt. Dans un souci d’insister sur le volet de la prévention, M.Mohamed Ourari, le Chargé de la communication de la Protection civile, lance un appel en direction des parents à surveiller leurs adolescents de la tentation de prendre des baignades dans les plages « interdites car, non gardées ».Dans cet esprit, par la voix de la Protection Civile, il invite, par la même occasion ,les citoyens adultes d’éviter de fréquenter les plages non gardées, au risque de donner le mauvais exemple à ne pas suivre. Le porte-parole rappelle également que les estivants ont à leur disposition, le long de la côte Mostaganemoise, vingt six (26) homologuées, équipées en moyens humain et matériel ; elles réunissent ainsi  toutes les commodités notamment, celles qui ont trait à la sécurité des personnes et des biens et ce sont celles qui sont officiellement indiquées à la baignade, a-t-il précisé.

Younes Zahachi
Dimanche 17 Juin 2018 - 18:24
Lu 554 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 18-06-2019.pdf
3.06 Mo - 17/06/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+