REFLEXION

JUSTICE : Tayeb Louh bientôt confronté à ses anciens collaborateurs !

L’ex-ministre de la Justice Tayeb Louh, sera confronté prochainement à ses anciens collaborateurs et proches afin de déterminer les véritables circonstances dans lesquelles l’appareil judiciaire algérien a été instrumentalisé par l’ancien régime.



La semaine passée, lors de sa première audition par un juge d’instruction près le tribunal d’Abane Ramdane, Tayeb Louh avait tout nié. Interrogé à propos de plusieurs dossiers de violations flagrantes des droits de l’homme, répression politique des opposants et des affaires de corruption qui ont été étouffées par son ministère sous ses ordres, Tayeb Louh avait tout nié en défiant les juges de lui présenter des preuves prouvant sa réelle implication dans ses dossiers controversés. Pour mettre Tayeb Louh devant le fait accompli, le parquet du tribunal de Sidi M’hamed va procéder à plusieurs séances de confrontation avec les anciens collaborateurs de l’ex-ministre de la justice. Ces confrontations seront organisées au cours de ce mois d’août,  rapportent des sources médiatiques. La première confrontation regroupera Tayeb Louh et l‘ex-inspecteur général du ministère de la Justice, Benhachem Tayeb. Ce dernier avait assuré lors de son audition que toutes les décisions les plus scandaleuses et sulfureuses du ministère de la Justice ont été adoptées sur ordre direct de l’ex-ministre, Tayeb Louh. Une autre confrontation sera organisée entre Tayeb Louh et l’ex-secrétaire général du ministère de la Justice, Sami Bourjil. Ce dernier avait également confié qu’aucune décision ou intervention dans un dossier scandaleux n’était possible ou réalisable sans l’aval direct de Tayeb Louh. Selon les mêmes sources : Enfin, une autre confrontation sera tenue en présence de Khaled Bey, l’ancien Procureur de la République du tribunal Abane Ramdane à Sidi M’hamed. Ce dernier serait  le bras-armé de Tayeb Louh dans tous les dossiers sensibles concernant les plaintes déposées contre les oligarques ou les hauts responsables politiques du régime Bouteflika. Khaled Bey intervenait ensuite, sur ordre de Tayeb Louh, pour protéger ses personnalités et leur offrir une impunité inédite dans l’histoire contemporaine de l’Algérie. Aujourd’hui, l’heure des comptes a sonné.

Ismain
Mardi 13 Août 2019 - 19:46
Lu 617 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 05-12-2019.pdf
3.37 Mo - 04/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+