REFLEXION

JOURNEE MONDIALE CONTRE LE CANCER : Plus de 500 cas de cancer à Oran en 2018

Le cancer constitue encore aujourd'hui la première cause de mortalité dans le monde, bien avant les guerres et autres catastrophes naturelles. Il fait beaucoup moins parler de lui, mais il tue. Chaque année le 4 février, le monde célébre la Journée mondiale contre le cancer, pour promouvoir les moyens de faire reculer la charge de morbidité imputable à ce fléau. A Oran, plus de 540 nouveaux cas de cancer, ont été enregistrés en 2018.



Organisée pour cette année sous  le thème ‘’ Je suis et je vais ‘’, la journée mondiale contre le cancer  a pour objectif de sensibiliser sur l’intérêt du dépistage précoce, surtout que les spécialistes indiquent que cette maladie pourrait connaître une progression constante dans les 10 prochaines années. Le service d’oncologie médicale de l’établissement hospitalier ‘’1er novembre ‘’a enregistré en 2018, 540 nouveaux cas de cancer selon un bilan communiqué par la cellule de communication de cet hôpital. Aussi, près de 15.100 consultations et près de 8.000 hospitalisations du jour avec des séances de cure de chimiothérapie ont été enregistrées par le même service. Le cancer continue à tuer. Cette maladie a fait couler beaucoup d’encre au point d’imposer l’urgence d’un programme spécial de lutte contre le cancer. Lors de sa dernière visite à Oran, le ministre a fait état de plusieurs nouveautés sur le plan de la lutte, des infrastructures et de la formation des médecins généralistes en cancer. Il a fait savoir que « l’année 2019 constitue, pour l’Algérie, à travers le Plan national cancer 2015-2019, l’occasion de réitérer son engagement dans la lutte contre le cancer et les autres maladies non transmissibles ». Dans le domaine de la disponibilité des médicaments, le ministre a mis en exergue les efforts financiers consentis par l’Etat. Il a précisé que « plus de 37 milliards de DA ont été mobilisés pour l’acquisition des médicaments des classes de la cancérologie et de l’hématologie  Pourtant, il se soigne et l'intérêt de cette journée est aussi de faire prendre conscience de l'utilité d'un dépistage précoce permettant d'arriver à une guérison. Les spécialistes indiquent que cette maladie pourrait connaître une progression constante dans les 10 prochaines années. En chiffres, plus de 50.000 nouveaux cas de cancer par an sont attendus à partir de 2025. Notons que les dépistages ont une très grande importance dans la prévention de certains cancers. Ils permettent un diagnostic plus précoce de la tumeur et par conséquent, la mortalité, les douleurs, et les traitements parfois lourds, tels que les chimiothérapies, peuvent parfois ainsi être évités ou réduits. Le plus souvent, ce n'est pas la douleur qui permet de déceler un cancer : une tumeur n'est en elle-même pas douloureuse. Les principaux facteurs d’augmentation de la charge cancéreuse en comprennent l’exposition accrue aux facteurs de risque connus tels que le tabagisme, la sédentarité, la mauvaise alimentation, l’usage nocif de l’alcool et la pollution environnementale. Les mutations épidémiologiques et démographiques en cours font partie des autres facteurs qui contribuent à l’alourdissement du fardeau du cancer.

 

Medjadji Habib
Lundi 4 Février 2019 - 18:52
Lu 261 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 19-08-2019.pdf
2.78 Mo - 18/08/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+