REFLEXION

JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FEMME : Les fruits d’une longue lutte

8mars 2018. Il y a presque quarante et un an, en 1977, les Nations unies déclaraient le 8 mars “ Journée internationale de la femme ”. Un vibrant hommage était ainsi rendu à ces milliers de femmes qui en Europe et aux Etats-Unis d'Amérique en début du XXe siècle avaient manifesté pour exiger de “ meilleures conditions de travail et le droit de vote ”.



Le 8 mars, cette journée si particulière qui est marquée comme à l’accoutumée par la mise en avant de l’importance de la femme dans la société, mobilise les citoyens des différentes couches sociales où diverses activités sont programmées et ce, à travers le monde entier. A l’instar de tous les pays du monde qui sont  réputés et honorés par des sommités de sexe féminin qu’ils ont eu le plaisir de voir naitre sur leurs terres, l’Algérie est privilégiée par rapport à eux, vu que beaucoup de ses femmes qui se sont associées aux combats et aux luttes menés par les hommes, à l’exemple de certaines martyres de la révolution, ainsi que des victimes de toutes les formes d’exactions, de violences, et même du terrorisme, ces femmes Algériennes  ont toujours refusé de se soumettre. Une date privilégiée pour ces femmes issues de toutes les ères et époques, qui respectent les différentes cultures et traditions et qui participeront à cet évènement d’une importance capitale, qui à l’instar de l’Algérie, cette journée très particulière est aussi célébrée à travers le monde par toutes les femmes. A travers ces festivités organisées dans notre pays, un message qui marque les grands sujets qui ont animé la lutte des femmes et les grands thèmes est envoyé, à tous ceux et celles qui prêchent pour la liberté et l’égalité de tous.  Traditionnellement, dans notre pays, les groupes et associations de femmes militantes préparent des manifestations partout et dans toutes les wilayas, pour faire aboutir leurs revendications, améliorer la condition féminine et fêter les victoires et les avancées. Le 8 mars, rappelle haut et fort le principe d'égalité entre les hommes et les femmes instauré par les Nations Unies en 1977. La Journée internationale de la Femme (Journée des droits des femmes) se fonde sur les avancées législatives qui, au cours du 20ème siècle, ont fait progresser les droits de la femme dans la plupart des pays mais sont encore trop peu appliquées. Cette date a été retenue par l’ONU pour marquer l'histoire des luttes féministes menées sur les continents européen et américain pour revendiquer le droit de vote des femmes, le droit au travail et la fin des discriminations au travail.  En  Algérie, le Président Abdelaziz Bouteflika donne une grande importance à cette journée, et au rôle de la femme algérienne dans la construction de l’Algérie de demain. Pour ce faire, le Président de la République, invite à un déjeuner autour de sa table des femmes représentantes d’ONG Algériennes, d’associations, des chefs d'entreprises et des femmes ministres, et d’autres gradées, en signe de reconnaissance. L’occasion est aussi pour dresser un bilan des progrès réalisés, d’appeler à des changements et de célébrer les actes de courage accomplis par les femmes ordinaires qui ont joué un rôle extraordinaire dans l’histoire de l’Algérie.

 

Ismain
Mercredi 7 Mars 2018 - 19:02
Lu 272 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 11-12-2018.pdf
2.83 Mo - 10/12/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+