REFLEXION

INVESTISSEMENT EN ALGERIE : Américains et Russes se disputent le marché

Le monde des affaires et les marchés d’investissements en Algérie commence à s’enrichir, vu que le pays connaît ces derniers temps des activités inédites dans ce domaine, faisant état de plusieurs visite entamés par des opérateurs européens, cherchant à se positionner sur le marché national qui attise l’appétit des hommes d’affaires russes et américains, notamment après la visite de la chancelière allemande, Angela Merkel.



En effet, le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel l’a fait savoir lors de son passage sur la Radio nationale,  annonçant la visite de deux importantes délégations russe et américaine en Algérie, et ce dans le cadre d’élargissement des relations avec ces deux pays. Le chef de la diplomatie algérienne a annoncé lundi une série de rencontres prévue au début du mois de novembre prochain. Messahel a également fait savoir qu’il rencontrera les ministres français de l’Industrie et des Affaires étrangères le 29 octobre prochain. Pour lui, l’intérêt accordé à l’Algérie par ses partenaires s’explique par sa position stratégique, outre le fait qu’il soit un pays méditerranéen, africain, maghrébin et arabe qui jouit de la stabilité. Il a affirmé que le chef de l’Etat a œuvré, depuis son arrivée au pouvoir en 1999, à donner un nouveau souffle à la diplomatie algérienne, dont le premier discours était axés sur trois points fondamentaux: “éteindre le feu de la sédition, réorganiser le pays par de nouvelles réformes politiques et économiques et redonner à l’Algérie sa place qui lui sied dans le concert des nations”. S’exprimant en marge de la célébration de la journée nationale de la diplomatie algérienne, Messahel a souligné que cette année sera placée sous le slogan “la réconciliation nationale”. “Parmi les acquis réalisés par la diplomatie algérienne, son expérience pionnière en matière de la lutte antiterroriste et l’extrémisme violent”, a-t-il insisté. Au volet économique, le ministre a réitéré la disponibilité de l’Algérie d’accompagner les opérateurs économiques à conquérir les marchés étrangers, notamment africain, car il y a nécessité, surtout dans ce contexte marqué par une rude concurrence.

Ismain
Mardi 9 Octobre 2018 - 19:10
Lu 990 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 10-12-2018.pdf
2.83 Mo - 09/12/2018





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+