REFLEXION

INDUSTRIE AUTOMOBILE : Yousfi veut passer du montage à la production



Le ministre de l’Industrie, Youcef Yousfi, a incité les futurs investisseurs dans l’industrie automobile à engager « un  processus de fabrication avec une intégration nationale progressive », qui « constitue, selon lui, la condition sine-qua-non du succès de l’industrie automobile en Algérie ». Ces déclarations ont été faites à l’occasion des premières journées techniques de la sous-traitance automobile (JTSA), tenues ce lundi (5 mars) à Alger à laquelle ont été tous les acteurs de l’industrie du montage automobile. Pour de nombreux observateurs, les propos de M. Yousfi se veulent « une feuille de route » à l’adresse des investisseurs, mais en même temps une menace. « Cela veut dire que personne n’est à l’abri de « mauvaises surprises », assène un consultant automobile qui ajoute que la liste des 40 projets dans le montage automobile validée par le Premier ministre « n’est pas une fin en soi ». Autrement dit, « celui qui ne sera pas capable de produire un véhicule en bonne et due forme ne sera plus autorisé à faire du montage », explique notre interlocuteur. Tel est, selon lui, le message que le ministre a voulu passer à l’assistance. Les investisseurs sont avertis!

 

Ismain
Mardi 6 Mars 2018 - 19:25
Lu 184 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 24-05-2018.pdf
3.96 Mo - 23/05/2018





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+