REFLEXION

INCIDENTS AYANT IMPACTE LES CITOYENS ET L'ECONOMIE NATIONALE : Le président Tebboune ordonne l’ouverture d'une enquête

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a ordonné dimanche au Premier ministre l'ouverture "immédiate" d'une enquête sur les causes des incidents survenus ces derniers jours et qui ont impacté la vie des citoyens et l'économie nationale, a indiqué un communiqué de la présidence de la République.



En effet, la même source  précise que  "Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a ordonné ce dimanche 02 août, au Premier ministre l'ouverture immédiate d'une enquête sur les causes des incidents survenus ces derniers jours et qui ont impacté la vie des citoyens et l'économie nationale’’. L’enquête vise à "déterminer les causes des incendies qui ont ravagé de vastes étendues de forêts, du manque de liquidités dans certaines banques et postes, de l'arrêt de la station de dessalement de Fouka et des coupures d'eau et d'électricité sans préavis dans des quartiers de la capitale et d'autres grandes villes durant les deux jours de l'Aïd El-Adha", souligne la même source. Par ailleurs et concernant les agressions contre le personnel de la santé, l'ordonnance modifiant et complétant le code pénal, signée dimanche par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, vise à assurer une protection "règlementée" des professionnels de la santé notamment contre les agressions verbales et physiques. Selon l'ordonnance, les nouvelles dispositions prévoient, entre autres, "la protection pénale de l'ensemble des personnels des établissements de santé publics et privés contre les agressions verbales et physiques, et la répression des actes de destruction des biens meubles et immeubles des établissements de santé et des actes d'atteinte à la dignité des patients et au respect dû aux personnes décédées, par le biais des réseaux sociaux". La décision de protection du corps médical a été officiellement prise lors du dernier Conseil des ministres qui a adopté le projet présenté par le ministre de la Justice, Gardes des Sceaux. Le président Tebboune avait insisté, lors de cette réunion, sur la "rigueur et la fermeté" avec lesquelles doivent être appréhendés les actes criminels touchant ces personnels, ordonnant qu’une attention "particulière" soit accordée aux besoins d’indemnisations dans les cas de dégradations des biens publics. Il avait également plaidé, lors de sa dernière entrevue avec des médias nationaux, pour un durcissement des sanctions à l'encontre de toute personne se rendant coupable d'agressions sur les personnels de la santé.

Ismain
Dimanche 2 Août 2020 - 17:40
Lu 304 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma