REFLEXION

INCARCERATION DE BOUREGAA : Le gouvernement brise le silence



Le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement, Hassan Rabhi a indiqué ce mardi en marge de la clôture de la session parlementaire au Sénat que « la justice à toutes les prérogatives afin d’enquêter dans ce sujet ». « L’Etat et la société algérienne ont les institutions nécessaires qu’il leur permettent de commencer les enquêtes avec ces dossiers et connaitre la vérité sur chacun » a expliqué le porte-parole du Gouvernement. Le ministre de la communication a précisé dans ce sens que, « nous avons confiance dans la justice et dans ceux qui vont prendre en charge ce dossier ». « Si M Bouragaa est victime on saura qui l’a méprisé, mais, si ce qu’on lui reproche est vrai, l’histoire et les témoignages vont le prouver » a-t-il affirmé.                  

Ismain
Mardi 2 Juillet 2019 - 21:09
Lu 565 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 20-08-2019.pdf
2.63 Mo - 19/08/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+